Viticulture : La vendange 2008 revue à la baisse

SC

Les vendanges 2008 devraient s'établir à moins de 43 millions d'hectolitres, le niveau le plus bas depuis le gel de 1991

Avec moins de 43 Mhl (21,4 Mhl en vins AOC ; 12,2 Mhl en vins de pays ;
2,3 Mhl en vins de table et 6,9 Mhl en vins destinés à la production de Cognac et Armagnac), le potentiel de récolte pour 2008 devrait être le plus faible enregistré depuis le gel de 1991. Il serait inférieur de 17%, soit 9 millions d'hectolitres, à la moyenne quinquennale 2003-2007.

Ce niveau très faible s'explique par une météo instable et l'émergence de maladies, mais aussi par l'arrachage de pieds de vigne, prévu dans le cadre de la Communauté européenne. « Ce sera une toute petite récolte sur l'ensemble des régions », confirme Georges-Pierre Malpel, directeur de Viniflhor, l'Office des fruits, des légumes, des vins et de l'horticulture. Mais la qualité devrait être au rendez-vous.

Cette moindre récolte devrait entraîner une hausse des prix. Les viticulteurs redoutent toutefois que la pression de la grande distribution, en raison de la crise économique, limite les augmentations de tarifs espérés

Viniflhor a déjà revu à plusieurs reprises à la baisse ses prévisions de vendanges. Début septembre, l'organisme public faisait état d'un potentiel de
43,6 millions d'hectolitres, un chiffre inférieur de 5% par rapport à 2007, année qui avait déjà donné lieu à une faible récolte.

Les chiffres officiels des vendanges 2008 seront connus au premier trimestre 2009.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier