Viticulture-Nouveau projet de directive européenne : La France tire la sonnette d'alarme face à la menace des rosés coupés…

B.BOUCHOT

La France, 1er producteur mondial de vins rosés, soit 29% de la production mondiale, est talonnée par l'Italie, par l'Espagne et les Etats-Unis. La consommation des vins rosés progresse dans de nombreux pays avec des préférences pour les produits de style sucré. Les trois principaux marchés d'exportation des rosés français sont le Royaume Uni, la Belgique et les Pays-Bas, qui absorbent 70% du total des exportations et où la demande a enregistré une nette progression ces dernières années.

Les professionnels de la filière viticole s'inquiètent à nouveau face à un projet de directive européenne qui pourrait voir le jour...

Autoriser le coupage du blanc et du rouge pour fabriquer un rosé bon marché: l'objectif de la Commission est de libérer l'UE des « entraves oenologiques » pour s'ouvrir à de nouveaux marchés, notamment la Chine. Le coupage du blanc et du rouge pour fabriquer du rosé est déjà pratiqué, notamment par l'Afrique du Sud et l'Australie, mais est considéré comme une hérésie par les professionnels français. Le rosé « authentique » est produit à partir de raisins rouges dont la pulpe et la peau sont macérées pendant une durée relativement courte (de 6 heures à une journée).
« Le rosé, c'est quelque chose de très subtil qui a beaucoup d'arôme. Ce coupage, ce n'est même plus du rosé », affirme Linda Schaller, directrice commerciale du Château Les Crostes à Lorgues (Var). « Si la directive était adoptée, ce serait dramatique pour les vignerons en Provence. La Provence est le berceau du rosé. On nous enlèverait quelque chose qui appartient à notre tradition », dit-elle.

Les professionnels français vont mettre en place des opérations de lobbying pour tenter d'empêcher l'adoption définitive du texte à Bruxelles. Si le coupage était finalement autorisé, ils souhaitent que la technique de production du vin soit inscrite clairement sur la bouteille au nom de l'information du consommateur et de la transparence.

Source d'après l'AFP

Publié par B.BOUCHOT

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier