Volcalis invite à penser le développement de son exploitation à long terme

R.Saint-andré

Volcalis invite à penser le développement de son exploitation à long terme
Selon la coopérative, il faut investir dans l’outil et trouver de nouvelles méthodes de travail pour produire davantage. - R.Saint-André

Fin des quotas en avril : les responsables de la coopérative du groupe Altitude se réjouissent de la motivation de ses adhérents à produire davantage.

A l’heure où la croissance est au cœur de tous les débats politiques, eux sont déjà dans l’action  :  les  producteurs de lait produisent davantage. À effectif constant, les adhérents de Volcalis ont produit 5 % de volumes en plus(1). “Avec 370 euros payés les 1 000 litres en fin d’exercice, le prix du lait s’est avéré historiquement haut. Parallèlement, les coûts de production s’avèrent plus raisonnables. Les producteurs ont eu raison de profiter de ce contexte particulièrement favorable. Ils en avaient besoin”, estime le président de la coopérative, Didier Boussaroque. Une satisfaction qu’il ne manquera pas de partager lors des prochaines assemblées générales de secteur. Pour autant, sans noircir le tableau, il sait aussi que 2015 sera un peu moins simple. Parmi les indicateurs qui invitent à la prudence : des structures en cours pour traiter ces volumes mais qui ne sont pas encore prêtes, l’embargo russe toujours d’actualité, la crise qui perdure et ses conséquences sur la consommation... “On sait aussi que des pays tiers vont revenir sur le marché”, affirme le président de Volcalis. Voilà pourquoi il aimerait que les coopérateurs aient une vision à plus long terme que deux mois.

 

+20 % sur dix ans

Selon Xavier Bel, directeur des productions laitières et secrétaire général de l’union de coopératives Altitude, il ne faut pas hésiter à se projeter sur les dix ans qui s’ouvrent. Les calculs relatifs aux investissements doivent se penser sur ce laps de temps, estime aussi Didier Boussaroque. Il explique que lui-même a procédé à de lourds travaux en 2008, à la veille d’essuyer une année 2009 catastrophique, mais qu’il ne le regrette pas, profitant de ses installations depuis. Le président se félicite qu’une frange importante des éleveurs a justement envie de se développer, une fois qu’aura sauté le verrou des quotas en avril prochain. Une  enquête réalisée par  un élève ingénieur révèle en effet que les adhérents Volcalis espèrent optimiser leur outil et produire au moins 20 % de plus.

Accord avec Sodiaal

“Des projets sécurisés par la coopération et la force d’un groupe”, estime Volcalis en rappelant la signature avec   Sodiaal   Union   qui  garantit l’avenir des unités de LFO (Les fromageries occitanes), à Lanobre, Saint-Mamet et Saint-Flour où le lait est transformé, notamment en AOP.

 

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires