Yvelines : Manifestation contre le projet de circuit aux Mureaux

Entre 200 et 300 personnes ont manifesté samedi aux Mureaux pour protester contre un projet très controversé de circuit de Formule 1 sur des terres agricoles à Flins-sur-Seine.

Le cortège a défilé dans le centre-ville jusqu'à la mairie où plusieurs prises de paroles ont eu lieu. Les membres du collectif « Flins sans F1 », à l'origine de la manifestation, ont distribué des tracts aux passants et aux automobilistes.

Les Mureaux est une des deux villes, avec Flins, concernées directement par ce projet. « Si une de ces deux municipalités dit non au circuit, il ne se fera pas », a expliqué Fabienne Lauret, membre du collectif. « Nous sentons que l'opinion publique est en train de basculer. Plus les gens sont au courant des méfaits de ce circuit, plus ils y sont opposés », a ajouté Mme Lauret.

Les membres du collectif, qui mettent notamment en avant les nuisances environnementales et sonores de ce projet, rejettent le principal argument des défenseurs du circuit qui revendiquent des créations d'emplois.

Abandon du projet d'agriculture bio ?

La concrétisation du circuit automobile entraînerait notamment l' abandon du projet de domaine d'agriculture biologique. En effet, quelques jours avant le dépôt de candidature de la commune de Flins-sur-Seine au projet de circuit automobile, l'agence des espaces verts avait acheté des terrains agricoles en vue d'y implanter le plus grand domaine d'agriculture biologique d'Île-de-France.

Trois agriculteurs, un céréalier et deux maraîchers, avaient été sélectionnés pour s'installer sur les 140 hectares de la ferme de la Haye. Mais le 8 décembre dernier, l'établissement foncier des Yvelines a préempté le terrain et deux arrêtés préfectoraux ont par la suite placé la ferme de la Haye en zone d'aménagement différé (ZAD), rendant le terrain constructible et permettant ainsi l'implantation du projet de circuit automobile.

Si le Conseil général a promis une réimplantation équivalente dans les Yvelines aux agriculteurs, les voix continuent de s'élever contre le projet F1. Les opposants dénoncent également la proximité du futur circuit avec un captage d'eau potable alimentant 400.000 Franciliens.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires