Bio : le million d’hectares dépassé en 2012

S C

Bio : le  million d’hectares dépassé en 2012

Le million d’hectare de terres cultivées en mode biologique a été franchi en France en 2012, d’après les derniers chiffres de l’Agence Bio. Un chiffre symbolique qui confirme la progression du bio en France même si l’objectif du Grenelle de 6% de SAU en bio en 2012 sera difficile à atteindre.

Fin 2011, la France comptait 23.135 exploitations agricoles en bio (+12% par rapport à 2010), soit 4,5% des exploitations agricoles françaises qui cultivent aujourd’hui 975.141 ha en France.

Après une année 2010 record, les surfaces biologiques ont donc encore progressé de 130.000 hectares en 2011 (+15,3%). Au 15 mai, 811 nouveaux producteurs bio ont été enregistrés permettant de franchir le million d’hectares engagé.

« Le franchissement de cette barre symbolique confirme le solide enracinement de la bio en France, qui connait une croissance à deux chiffres depuis 2010 » se réjouit Élisabeth Mercier, directrice de l’Agence Bio. Les surfaces biologiques représentent donc, fin 2011, un peu plus de 3,5% de la SAU nationale, encore loin des 6% prévus par le Grenelle de l’environnement à la fin 2012.

Certaines productions sont plus en avance que d’autres puisque la production biologique de fruits en France représente désormais près de 12% de la SAU de ce secteur, les légumes secs 25% et la vigne plus de 7%. A l’inverse, seules 1,61% des surfaces céréalières sont consacrées au bio.

Un agriculteur bio sur 3 est éleveur

La bio progresse également dans les élevages puisqu’un agriculteur bio sur 3 est éleveur.

Les disparités restent toutefois fortes selon les régions françaises. Près de la moitié des surfaces consacrées à la bio en France est localisée dans 5 régions et près d’1/3 dans trois régions : Midi-Pyrénées, Pays de Loire et Languedoc Roussillon. Trois régions dépassent d’ailleurs les 6% de SAU, il s’agit de la région PACA avec 12,3% de la SAU consacrée à la bio mais aussi du Languedoc-Roussillon (9,3%) et de la Corse (6,7%).

Quant à la consommation à domicile des ménages, elle s’est élevée à près de 4 milliards d’euros en 2011 soit une progression de 11%. Le marché de l’alimentation bio atteint donc 2,4% du marché alimentaire total.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires