Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Agriculture biologique
  • >
  • Actualités
  • >
  • L’Europe veut durcir la réglementation Bio

24/03/14
Agriculture biologique

L’Europe veut durcir la réglementation Bio

La Commission européenne propose de réviser les règles en vigueur en matière d'agriculture biologique, pour mieux lutter contre le vrai-faux bio qui se développe face à une demande en hausse.

L'exécutif européen entend mettre fin aux nombreuses dérogations qui menacent, selon elle, de priver de contenu le label bio dans l'UE mais entend également  ouvrir le secteur aux petits producteurs souvent découragés par la lourdeur des actuelles procédures, garantir  aux producteurs biologiques une concurrence loyale et maintenir la confiance des consommateurs.

"L'avenir du secteur bio dans l'UE dépend de la qualité des produits vendu sous le logo bio européen", a relevé le commissaire à l'Agriculture, le roumain Dacian Ciolos.

Parmi les mesures phares figure l'interdiction des exploitations mixtes, combinant production bio et conventionnelle, ce qui forcera les producteurs à opérer un choix.  Pour être étiquetée bio, la viande devrait aussi provenir d'animaux nourris à 100% de fourrages bio (pour un seuil actuel de 95%), tandis que le niveau autorisé de résidus de pesticides sera réduit. L'UE voudrait aussi délivrer la certification bio à des groupements de petits producteurs, actuellement écartés par les procédures individuelles d'homologation.

Présenté lundi lors d'une réunion des ministres de l'agriculture à Bruxelles, ce projet législatif doit être soumis aux États membres et au Parlement européen. Le ministre allemand, Christian Schmidt a mis en garde contre un régime trop dissuasif pour les exploitants.

Maintenir la confiance des consommateurs

La Commission veut aussi protéger les producteurs bio contre la concurrence parfois déloyale de pays tiers: elle souhaite imposer aux partenaires commerciaux avec lesquels l'UE n'est pas liée par des accords spécifiques d'adopter les critères européens de certification, alors que le système actuel est fondé sur une "équivalence" des normes.

 « Le marché biologique repose sur la confiance des consommateurs, la fraude peut effectivement avoir un effet fortement négatif. » précise la commission.  En 2013 une consultation publique avait  mis en évidence une demande de règles plus strictes et harmonisées au niveau européen : 74 % des personnes interrogées ont demandé un renforcement des standards biologiques et 86% ont souhaité que les règles relatives à l'agriculture biologique soient uniformes à travers l'UE.

Au cours des 10 dernières années, l'ampleur du marché du bio de l'UE a été multipliée par 4. Les produits biologiques commercialisés dans l'UE, y compris les produits transformés et les importations en provenance de pays tiers, sont donc de plus en plus diversifiés. L'UE consacre 5,4% de sa surface agricole à la production biologique, dont plus de la moitié dans cinq pays, Espagne, Italie, Allemagne, France et Royaume-Uni.

 

 

Source : Commission européenne

S C avec AFP

Imprimer
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire.

Commentaires4

  • Posté le vendredi 28 mars 2014

    eog
    @ahah
    @reg17, toujours les mêmes arguments usés...
    vous ne vous rendez pas compte, ne voulez pas vous rendre compte de la défiance qui grandit... il s'agit d'éthique, sociale, environnementale, de santé... demandez à la MSA ce qu'elle en pense face à l'explosion des cas de cancer, de leucémie... gardez la tête dans le sable... demeurez dans l'invective, vous ferez avancer le débat sans doute... Combien de nos concitoyens sont légitimes de se poser des questions face aux scandales sanitaires, aux OGM que l'on tente de nous imposer, aux pratiques agriculturales qui favorisent inondations et érosion...
    Posez vous la question, qui manipule qui ?
  • Posté le jeudi 27 mars 2014

    reg17
    @ àhah je suis à. 200 pour cent d'accord. Avec toi
  • Posté le mercredi 26 mars 2014

    ahah
    encore et toujours dans le foutage de gueule pour emm...der les paysans y a du monde deja qu'il n'y a quasiment plus de conversion, mais surtout pas touche aux industriels
    il y en a qui croient que certains vont passer 150ha 180ha 200ha 250ha d'un seul coup en bio sans meme avoir la possibilité de se faire la main sur une surface chez eux???? il faudrait qu'il s'en rendent compte les croyants sont deja convertis les autres s'ils ne se font pas la main ne passeront jamais le cap ( mais c'est un moyen de rester entre eux et faut pas se le cacher les nouveaux convertis etait souvent vu d'un mauvais oeil a cause du marché qui tomberait ou pas)
    dans mon departement il y avait des projets dans les cartons les types quand ils ont vu le foutoir depuis 1an avec des decisions sur la mixité qui changent tous les 4 matins, ils ont payé des previsionnels valider par les poles conversions qu'ils peuvent jeter à le poubelle...ils n'essaieront meme pas
    alors bien sur il y aura toujours le moyen de se racheter une virginité certifié AB en filant 2000 euros au centre de gestion pour creer une 2 eme structure puis a nouveau 1500 a 2000 euros pour la comptabilité de cette nouvelle structure , ca n'empechera jamais ceux qui veulent tricher de le faire mais visiblement tout s'achete
    les bios ont inventé le presumé coupable c'est une ethique particuliere
    par contre on s'abat volontiers sur les paysans , mais qu'est ce qui empeche le boulanger qui fait une baguette bio et le reste conventionnel de taper dans le sac de farine conventionnele et de vendre sa baguette "faux bio" fort cher, qu'est ce qui empeche dans une usine de deshydratation de passer une partie de la recolte conventionnel en granulé bio rien voila ou sont les vrais tricheurs dans l'industrie comme d'habitude
    mais attention avec l'ethique bio a geometrie variable les bios pensent a bien proteger leurs debouchés donc pas touche aux industriels ils font comme ils veulent pourvu qu'ils nous achetent nos produits
  • Posté le mercredi 26 mars 2014

    narthex
    Une bonne chose que de durcir un peu les choses.......

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h