Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Agriculture biologique
  • >
  • Actualités
  • >
  • Le nombre d’exploitation bio a doublé en 10 ans

14/02/12
Agriculture biologique

Le nombre d’exploitation bio a doublé en 10 ans

A l’occasion de ses 10 ans, l’Agence Bio a fait le point sur l’évolution de l’agriculture biologique en France : en 10 ans, le nombre d’exploitations a doublé, le marché a été multiplié par 4 et les surfaces ont largement progressé mais n’atteignent pas encore les objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement.

3 millions pour "Avenir Bio"

Le ministère de l'Agriculture vient de doter l'Agence Bio d'un fonds de structuration intitulé "Avenir Bio" d'un montant de 3 millions d'euros par an pendant 5 ans. Cette dotation intervient dans le cadre du plan d'actions "agriculture biologique : horizon 2012" visant à favoriser la structuration des filières.Dans ce cadre, l'Agence Bio lance le 7ème appel à projets destiné à soutenir des initiatives de développement des filières biologiques. Les candidats ont jusqu'au 2 avril 2012 pour soumettre leur dossier.

En 10 ans, le nombre d’exploitations bio a doublé : elles étaient  10.364 en 2001, elles sont passées à 20.604 en 2010 et à 23.100 en 2011 (soit +12% en un an), d’après l’Agence Bio. La part des exploitations bio dans l’ensemble des exploitations françaises a presque triplé : passant de 1,6% à 4,6% en 2011. « La progression a été particulièrement marquée à partir de 2008 puisque le nombre d’exploitation  a augmenté de 63% entre  2008 et 2011 », révèle  Élisabeth Mercier, directrice de l’Agence BIO.

950.000 ha de terres en bio

Les surfaces exploitées en bio ont également largement progressé : en 2001, on comptait 419.750 ha de terres bio, elles atteignent environ 950.000 ha en 2011. Environ  3,5% (1,5% en 2001) de la surface agricole utile est aujourd’hui consacrée à la production biologique, encore loin des objectifs fixés initialement par le Grenelle de l’Environnement  (6% fin 2012 et 20% en 2020).

 Des objectifs qui, d’après François Thiéry, président de l’Agence Bio,  ont pourtant permis de tirer l’agriculture biologique française vers le haut. « Pour qu’un paysan se convertisse au bio, il est nécessaire qu’il soit dans un environnement politique, social et médiatique favorable, c’est pourquoi  il est important d’afficher des objectifs forts » estime le président.

La PAC d'après 2013 donnera-t-elle un nouvel élan à l'agriculture bio ?

Certaines filières comme le vin, les fruits ou les œufs entrent déjà dans les clous des objectifs du Grenelle. Reste à convaincre les autres et notamment les céréaliers. « Les surfaces en céréales bio se développent bien depuis 2008 mais les prix forts obtenus actuellement en agriculture conventionnelle sont un des freins à la reconversion » reconnait-il. François Thiéry compte sur la future PAC 2013 pour donner un nouvel élan à l’agriculture biologique en France :  « la PAC 2013 sera l’élément déclencheur, ou pas », conclut-il.

Aujourd’hui, plus du tiers des produits bio consommés en France est encore importé depuis l'Union européenne ou les pays tiers.

S C
Imprimer
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire.

Commentaires1

  • Posté le mercredi 15 février 2012

    Bazile78
    Le BIO présente de reels avantages et une vrai alternative pour de nombreuses exploitations. C'est notamment une opportunité pour "déintensifier" le mode production en préservant la rentabilité. C'est aussi un moyen efficace de revoir le modèle de production à l'occasion d'une diminution importante de la main d'oeuvre familliale. La difficulté porte à mon avis sur la nécessaire réflexion et l'accompagnement au changement. Nous sommes nombreux à ne plus avoir le temps et les moyens à anticiper ces changements. Il est pourtant nécessaire lever la tête du guidon et se poser toutes ces questions.

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h