Astronaut A5, la nouvelle version du robot de traite Lely

Raphaël Lecocq

Astronaut A5, la nouvelle version du robot de traite Lely
Lely

L’énergie électrique est sollicitée au niveau du bras et de la pompe, avec des bénéfices en rapidité, en précision, en sobriété et fiabilité. L’A5 est aussi doté d’un nouveau système de détection de trayon et d’un unique écran tactile multitâches.

5267

C’est le nombre d’exploitations françaises équipées d’au moins un robot de traite en 2017, selon Axema, soit une hausse de 9,6 % par rapport à 2016. C’est 2,5 fois plus qu’en 2010 (2194) et 5 fois plus qu’en 2007 (877).

A5 comme Astronaut de 5ème génération. Après le premier prototype mis en au point en 1992 et le début de la commercialisation en 1995, le constructeur proposera l’A2 en 1997 puis l’A3 en 2005. L’A4 actuel, présenté en 2010, inaugurait la circulation I-Flow, supprimant toute entrave à l’entrée des vaches dans le box de traite, ainsi que la conception modulaire, plaçant les systèmes de vide et de nettoyage dans une unité centrale et autorisant l’adjonction d’une seconde stalle. Le logiciel de gestion T4C devenait accessible sur le robot lui-même avec sa déclinaison sur smartphone grâce à l’appli TAC InHerd (2014).

Vérins pneumatiques et électriques

Compatible avec l’A4, l’A5 conserve le principe de bras robotisé, capable de réagir rapidement en cas de décrochage d’un gobelet et laissant à la vache toute liberté de mouvement dans le box. Le bras hybride de l’Astronaut A5 associe un vérin pneumatique supportant le poids du bras et amortissant les coups de la vache, ainsi que des vérins électriques. Ces derniers assurent son déplacement et son positionnement avec rapidité et précision, ce qui favorise son adaptation aux primipares. Plus silencieux, le bras hybride élargit la zone de branchement. Il est ainsi paré pour toutes les morphologies. Le constructeur annonce par ailleurs des gains en consommation d’énergie et en fiabilité, lesquels concernent également la pompe électrique se substituant à la pompe à membrane de l’A4.

60 % de part de marché

L’Astronaut A5 est par ailleurs doté d’un nouvel écran tactile, plus intuitif et concentrant toutes les informations relatives au troupeau (performances, distribution, d’aliment, tri des vaches...) et à l’entretien quotidien. Pionnier de la traite robotisée, Lely revendique une part de marché supérieure à 60 % en France. En 2017, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 506 millions d’euros. Depuis la vente de ses activités chaine verte au groupe Agco en octobre 2017, le constructeur est désormais concentré sur son activité laitière, toute dédiée à la robotique avec ses automates de traite (Astronaut), d’alimentation (Vector, Juno) et de raclage (Discovery). La production est réalisée sur trois sites basés à Maassluis (Pays-Bas), à Leer (Allemagne) et à Pella (États-Unis). Plus de 20 000 Astronaut ont été commercialisés depuis 1995.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires