De l'évaluation d'une pisciculture

Confédération des Experts Fonciers

De l'évaluation d'une pisciculture

La valorisation d'une entreprise n'est pas chose aisée. Elle nécessite l'intervention d'un professionnel averti sachant appréhender les critères déterminants quant à l'obtention d'un résultat au plus juste. L’évaluation d'une pisciculture n'échappe pas à cette règle. Encore est-il nécessaire de pouvoir justifier auprès du mandataire le travail expertal.

Les faits

M. FARIO est pisciculteur depuis plusieurs années. Sa production est orientée vers la commercialisation de poissons frais à destination de grandes surfaces. Il est propriétaire de l'entreprise et les résultats économiques sont bons. 

M. FARIO emploie depuis un an M. CHEVALIER à temps plein. Ils désirent créer une société dans le cadre de l'installation de M. CHEVALIER. M. FARIO a ainsi contacté un Expert Foncier afin que ce dernier estime la valeur de la pisciculture pour déterminer avec précision le montant de l'investissement à réaliser par M. CHEVALIER.

Questionnement

Pour cette évaluation, l'Expert Foncier ne peut baser son évaluation uniquement sur la valeur patrimoniale de l'entreprise. Même si celle-ci sera intégrée au résultat final, il convient de tenir compte de la rentabilité de l'exploitation et des ses potentialités de développement. 

La détermination de la valeur patrimoniale ne revêt pas de difficultés particulières même s'il appartient à l'Expert Foncier d'apprécier les plusvalue ou moins-value (vétusté, mise aux normes notamment) avec les coefficients adaptés. Quant à la valeur de la clientèle, même si celle-ci est fidèle, force est de constater que l'absence d'un quelconque contrat écrit entame quelque peu sa valorisation… 

Cette valeur doit être comparée à la valeur de rentabilité de l'entreprise. En effet, quelle serait la valeur d'une entreprise ne dégageant pas de bénéfices ? Quel salarié serait prêt à investir dans l'entreprise dans laquelle il travaille sachant que cette dernière est déficitaire ? La réponse semble toute trouvée… La valeur de la rentabilité ne peut se résumer à l'analyse stricto-sensu des éléments comptables et à une manipulation des chiffres. Il appartient à l'Expert Foncier de déterminer avec justesse les spécificités de l'entreprise, ses perspectives, qu'elles soient favorables ou non, et sa situation réglementaire. 

Faire une liste à la Prévert n'est pas une fin en soi et l'Expert Foncier estimera avec le plus de justesse la pondération à appliquer à chacun de ces éléments. Il est alors en possession des valeurs patrimoniale et de rentabilité de l'entreprise. Pour finaliser l'évaluation,
l’expert trouvera le point d'équilibre entre les deux chiffrages. 

Pour ce faire, il s'emploiera à dégager les critères révélateurs des intentions de l'exploitant concernant notamment la priorité accordée au patrimoine détenu ou au rendement de l'entreprise. Les réponses aux questions posées feront alors pencher la valeur retenue vers l'une ou l'autre approche par une application précise des points de pondération. 

L'explication du travail expertal

Un travail expertal complexe n'est pas compatible avec un envoi sec du rapport. Une rencontre préalable avec le demandeur est indispensable pour justifier les chiffres exposés.
Dans ce dossier, la présentation des conclusions de l'Expert Foncier s'est révélée des plus fructueuses. 

A chaud, M. FARIO était quelque peu surpris par l'évaluation finale, notamment eu égard aux investissements consentis !

Une explication toute aussi scrupuleuse que méthodique de l'expert a permis au pisciculteur de réfléchir de manière plus pragmatique à la valorisation de son entreprise. 

Aux dernières nouvelles, le notaire et la Chambre d'Agriculture, encadrant la cession partielle de l'entreprise, ont retenu la valeur expertale... 

Source : Le mag - Experts Fonciers – mars  2014 - Cyril LE TADIC - Expert Foncier (63)

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires