Des cours élevés en bovins et ovins

En décembre 2011, les prix des bovins sont supérieurs à ceux de 2010 et les cours moyens des agneaux restent à des niveaux élevés, explique Agreste dans sa lettre de Conjoncture.

Mise en perspectives Agreste

Bovins : les prix de décembre 2011 restent supérieurs à ceux de 2010

En décembre 2011, la progression des prix des gros bovins entamée depuis l’été persiste. Les prix des vaches  restent à des niveaux élevés. Si les cours de la vache de type laitière (vache « O ») baissent légèrement, ceux de la vache de type viande (vache « R ») progressent encore. Les cours s’établissent à 2,94€/kg carcasse pour la  vache « O » et à 3,40€ /kg carcasse pour la vache « R ».

Le prix moyen des jeunes bovins s’établit à 3,84€/kg carcasse, il est supérieur de 14% au niveau de décembre 2010. Les prix des jeunes bovins continuent à être tirés par une demande extérieure élevée et une moindre disponibilité de bovins mâles, dans les élevages.

Dans ce contexte de prix élevés, avec 175 000 animaux, les abattages de vaches ont été supérieurs de près de 2% à ceux de 2010. Les poids moyens des animaux abattus s’établissent à 352kg/carcasse soit inférieurs de 2kg à la situation de 2010. Durant l’année 2011, sous l’effet conjugué de la sècheresse du printemps et du niveau des prix, les abattages totaux de vaches ont été supérieurs de plus de  140 000  têtes au total des abattages de 2010. Les abattages de bovins mâles continuent à chuter.

En novembre 2011, la consommation totale de viande bovine est supérieure de plus de 3% à celle de 2010. Cette hausse s’explique par la progression des abattages (+3%) ainsi que par la détérioration du solde déjà déficitaire du commerce extérieur de viande. Avec 23 600 téc, les exportations de viande ont baissé de 4% et les importations de 1% pour s’établir à près de 33 000 téc.

Indicateurs Agreste

Forte hausse des exportations d’ovins vivants en novembre 2011

En décembre 2011, dans un contexte de moindre concurrence liée à la baisse des importations, le cours moyen de l’agneau reste à un niveau élevé. A 6,46€/kg carcasse, il est supérieur de près de 6% au cours moyen de décembre 2010. Sur l’année, le cours moyen de l’agneau s’établit à 6,11€/kg soit 5% de plus qu’en 2010.

En décembre 2011, les abattages d’agneaux sont supérieurs de près de 2% en têtes à ceux de 2010. Les abattages de brebis de réforme sont quant à eux supérieurs de plus de 6% à ceux de 2010. Sur l’année, la hausse atteint près de 3% pour les agneaux et près de 5% pour les brebis.

En novembre 2011, la production ovine a progressé de près de 20% par rapport à novembre 2010. Cette hausse est due d’une part à une forte progression des exportations d’animaux vivants  et d‘autre part à une diminution des importations d’ovins vivants. Avec plus de 81 000 ovins vivants, les exportations sont supérieures de 41 000 têtes à celles de novembre 2010. L’Espagne avec près 51 000 têtes (+84%) représente la principale destination de ces ovins.

A  l’inverse, les importations d’ovins vivants sont en baisse de 40% par rapport à novembre 2010. Sur l’année 2011, les exportations totales d’ovins vivants ont augmenté de plus de 104 000 têtes alors que les importations ont baissé de  86 000 têtes par rapport à 2010.

En novembre 2011, malgré une hausse liée à la fête musulmane de l’Aïd El Kébir, la consommation de viande ovine reste nettement inférieure au niveau de novembre 2010. Les importations de viande ovine restent en retrait. Avec 9 000 téc, elles sont inférieures de 12% au niveau de 2010. Les importations en provenance des trois principaux fournisseurs sont à la baisse : -7% pour le Royaume-Uni qui atteint  5 000 téc, -18% pour l’Irlande avec 1 610 téc et –24% pour la Nouvelle-Zélande avec 1 140 téc.

Baisse des abattages de porcs charcutiers

Les abattages de porcs se réduisent en décembre 2011

En novembre 2011, la production porcine en nombre de têtes a progressé de 2,8 %. Cette hausse est inférieure à celle observée sur les abattages du même mois (+ 3,9 % pour les porcs charcutiers). Au cours des onze premiers mois de l’année, la production porcine a reculé de 0,9 % par rapport à la même période en 2010. 

Les exportations d’animaux vivants se contractent à nouveau en novembre 2011, avec - 35 %. La baisse sur les onze premiers mois de l’année est également importante : - 26,5 %. Les importations françaises d’animaux vivants se sont réduites de 12 % de janvier à novembre 2011 par rapport à 2010.

En décembre 2011, le volume d’abattage s’est réduit  de 3,9 % en têtes et de 3,5 % en poids. Sur les douze premiers mois de l’année, les abattages sont en légère baisse (- 0,5 % en tête et - 0,6 % en poids).

Les exportations de viande porcine sont en baisse de 3 % en novembre 2011, par rapport au mois de novembre 2010. Toutefois, elles progressent de 3,2 % en cumulé sur les onze premiers mois de 2011. Ces exportations sont dynamisées par la forte demande des Pays-Tiers (+ 18 % sur les 11 premiers mois de l’année. Les importations de viande porcine ont reculé de 8 % en novembre. Depuis le début de l’année, le repli est de 2,2 %.

La consommation de viande porcine (y compris graisse de porc) progresse de 2,3 % en novembre, par rapport à novembre 2010. A l’inverse depuis le début 2011, la consommation recule de 2,1 % par rapport aux onze premiers mois de 2010.

En décembre 2011, le prix du porc charcutier classe E se replie de 4 % par rapport à novembre 2011 pour s’établir à 1,49 €/kg, soit une évolution de + 15,5% par rapport à décembre 2010. Le prix moyen de 2011 est de 1,47 €/kg en progression de 12 % par rapport à celui de 2010.

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier