France : légère baisse de la consommation de viande en 2013

S C

France : légère baisse de la consommation de viande en 2013
Seules les viandes de porc et de volailles échappent à la baisse de consommation.

En 2013, la consommation française de viande a très légèrement baissé sur un an, selon les derniers chiffres du ministère (Agreste). Elle concerne surtout la consommation de viande de boucherie, à l’exception du porc, tandis que celle de volailles augmente.

Sur les trois premiers trimestres de 2013, la consommation française de viande est inférieure de 0,6 % à celle constatée en 2012. Sur trois ans, entre 2010 et 2013, la baisse atteint -1,2 %, après une reprise en 2010. Une baisse qui intervient dans un contexte de prix de détail élevés du fait de disponibilités réduites. De janvier à septembre 2013, le volume  d’abattage a baissé pour les gros bovins (- 4,6%), pour les veaux de boucherie (-3,4 %), pour les ovins (-3,8 %) et pour les porcins (- 1 %).

Les achats de viande fraîche en berne

Face à ce contexte, aggravé par la crise économique, les ménages français ont surtout réduit leurs achats de viande fraîche et ont privilégié la viande hachée, les produits élaborés et aussi les jambons et autres charcuteries.

La situation est contrastée selon les types de viande. Sur les 3 premiers trimestres de 2013, la consommation de viande bovine a baissé de 2,1 % sur un an, après avoir déjà  baissé de 1,7 % en 2012. La viande de veau est plus touchée (- 2,5 %) que la viande de bœuf (-2,1 %).

La baisse de la consommation de viande ovine est encore plus marquée (-3,3 % sur un an, après une baisse de 2,6 % en 2012). Comme pour la viande bovine, la contraction de l’offre et des prix élevés freinent la consommation. L’offre, qui repose pour une très grosse part sur les importations, a notamment été limitée en provenance de la Nouvelle-Zélande qui se tourne vers les marchés asiatiques plus rémunérateurs.

4 poulets sur 10 importées

Seule la viande porcine parmi les viandes de boucherie a affiché une très légère progression de consommation (0,5% sur un an). Mais celle-ci ne suffit pas à rompre la tendance baissière de la consommation de viande de porc sur le long terme.

Seule la consommation de volaille continue de progresser, mais dans de moindres proportions qu’en 2012. A noter que depuis 2011, la viande de volaille est plus consommée que la viande bovine.

Le poulet est la principale consommation de volaille. Sur un an, sa consommation a augmenté de 2,8% en 2012, puis de 1 % en 2013 sur les 3 premiers trimestres. En 2013, sur cette période, les importations de viande de poulet sont plus basses qu’en 2012 (-1%). Cette baisse rompt une tendance très fortement haussière. Entre 2000 et 2012, les importations ont presque triplé (175 %). Sur dix poulets consommés en France, quatre seraient issus de l’importation essentiellement sous forme de découpe.

La consommation de dinde, marque en 2013 une baisse de 2,5% alors qu’elle avait augmenté de 4% sur un an en 2012. La baisse de la consommation de canard, initiée en 2012, se poursuit.

conso viande

 Pour en savoir plus cliquez ICI

Source Agreste Conjonture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier