La consommation de boeuf devrait baisser de 2% en Europe et en France

La consommation de boeuf devrait baisser de 2% en Europe et en France

La consommation de viande de boeuf devrait baisser de 2% cette année en France et dans l'Union européenne, en raison d'une réduction des cheptels adultes français et européen et de l'impact de la conjoncture, selon les prévisions de l'Institut de l'élevage.

En temps de crise, "c'est certain que toutes les viandes trinquent, à part peut-être la volaille", explique Caroline Monniot, économiste à l'Institut de l'Élevage. "Mais dans tous les cas si on produit moins, et qu'en plus sur le marché mondial il y a moins de marchandise, on ne peut pas consommer plus", souligne-t-elle. En effet, selon l'organisme agricole, les abattages de bovins en Europe devraient être en baisse de 3% en 2012, à 7,78 millions de tonnes "équivalent carcasse" (téc -- incluant les carcasses) contre 8,0 millions l'an passé.

Baisse de 5% de la production française

"La baisse (...) sera particulièrement forte chez de gros producteurs comme la France (-5% attendus), l'Irlande, le Royaume-Uni ou l'Espagne ou dans de plus petits pays comme les Pays-Bas, le Danemark ou la Belgique", dit l'institut professionnel. Or la baisse de la production de viande bovine pourra difficilement être compensée par des importations, "car le marché mondial restera tendu en 2012", selon l'étude.En conséquence, "les prix devraient rester élevés", selon Mme Monniot, d'autant que le niveau des exportations devrait rester important.

En France, la consommation devrait reculer de 2% à 1,61 million de tonnes, avec une tendance identique dans l'UE (-2%) à 7,71 million de tonnes, selon l'Institut. La consommation par habitant dans l'UE, en baisse constante depuis plusieurs années, devrait descendre à 15,3 kilos en 2012, contre 15,6 kilos en
2011 et 16,7 kilos en 2008. La consommation en France est elle plus élevée, autour de 25 kilos par habitant, quasi-stable ces dernières années.

Lire aussi :

Viande bovine : enfin la hausse des cours

Sur le même sujet

Commentaires 1

steph 85

j espere qu on va vivre corectement de notre metier, en viande bovine, on en a marre de travaillerdur , pour gagner pas grand chose, c la nuit pour veler les vaches, et la journée pour les nourrir

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires