La production d’herbe démarre doucement

SC

La production d’herbe démarre doucement

Les conditions froides de ces dernières semaines et les épisodes neigeux tardifs ont ralenti la production d’herbe. La production cumulée des prairies est globalement inférieure de 16% à la moyenne de référence à la même époque, d’après les statistiques du ministère de l’Agriculture.

Au 20 avril, la production cumulée des prairies permanentes est estimée à 74% de la production de référence à la même période, soit une production déficitaire par rapport à la norme.  Les régions du Nord-Est sont particulièrement touchées avec des indices de production inférieurs à 60 %. Les régions normandes font à peine mieux, avec des indices inférieurs à 70%.

45% des régions fourragères présentent un déficit important (< 75%) et 24% ont une production normale à excédentaire. Ces dernières se retrouvent exclusivement dans le Sud : Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, sud de la Provence et du Poitou-Charentes.

A cette époque de l’année, 21% de la pousse de l’herbe annuelle  est normalement réalisée. Un chiffre qui n’atteint que 16% cette année. Cette faiblesse du pourcentage de pousse  concerne l’ensemble du territoire et près de 90 % des régions fourragères. Des températures  inférieures à la normale, notamment en février et mars, sont le principal facteur explicatif de cette situation, les pluies plutôt abondantes de ce trimestre ayant permis un rechargement quasi-généralisé des nappes et une bonne humidité des sols.

On assiste toutefois à un certain redémarrage de la pousse  en avril qui, bien que déficitaire par rapport à moyenne, est relativement moins mauvaise que la pousse cumulée depuis mars : la pousse nette est normale ou supérieure à la pousse nette de référence pour plus de 35% des régions fourragères.

De bonnes conditions climatiques sont à espérer dans les semaines à venir pour escompter un attrapage de production.

herbe

Pour en savoir plus, lisez la lettre de conjoncture d'Agreste

Source Agreste Conjoncture

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier