Les éleveurs appelés à vacciner leurs animaux contre la FCO

Les éleveurs appelés à vacciner leurs animaux contre la FCO

Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, demande aux éleveurs de vacciner leurs animaux cet hiver contre la fièvre catarrhale ovine pour que la France retrouve, en 2012, son statut de pays officiellement indemne de FCO.

Dans un communiqué, le ministre se félicite de l’amélioration de la situation sanitaire du cheptel français au regard de la fièvre catarrhale ovine (FCO). À l’occasion du démarrage de la campagne hivernale de vaccination 2011/2012, il demande aux éleveurs, aux vétérinaires et aux organisations professionnelles « leur mobilisation collective pour que la France retrouve en juin 2012 son statut officiellement indemne de FCO, tel que défini par la réglementation européenne et les conventions internationales de l’OIE (organisation mondiale de la santé animale). »

Selon lui, les campagnes de vaccination ont permis la réduction drastique du nombre de cheptels infectés. « La situation sanitaire est aujourd’hui particulièrement satisfaisante puisque le dernier foyer remonte désormais à juin 2010. » précise-t-il

Le ministère rappelle que les partenaires commerciaux de la France sont très attentifs à l’évolution de la situation sanitaire du cheptel français au regard de la FCO. La réapparition de foyers pourrait entraîner, selon Bruno Le Maire,  la fermeture de marchés à l’export.

La fièvre catarrhale (ou maladie de la langue bleue) est une maladie virale, transmise par des moucherons piqueurs, touchant les ruminants sauvages ou d'élevages.Le  nombre de foyers liés aux sérotypes viraux 1 et 8 en France s'est élevé à  32.000 en 2008 alors qu'un seul cas a été confirmé par l’Anses en 2010 dans le département des Alpes-Maritimes.

En 2011, les actions de surveillance clinique et sentinelle n’ont révélé aucune résurgence du virus sur le continent. En France, la zone réglementée, dont la liste figure en annexe des deux arrêtés du 22 juillet 2011 zones réglementées et mesures techniques et administratives concerne le continent( sérotypes 1 et 8), la Corse (sérotypes 1,2,4,8 et 16) et les départements d’outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion (sérotypes exotiques).

Lire aussi :

Prévisions sanitaires : Les risques de circulation de la FCO

Fièvre catarrhale ovine : Les virus 1 et 8 de la FCO bien présents en France continentale

FCO : Les objectifs de vaccination ne sont pas atteints

Source Ministère de l'Agriculture

Sur le même sujet

Commentaires 1

Marik

Les éleveurs APPELÉS à vacciner...!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires