Les réseaux sociaux s’enflamment avec le #BeurreGate

ASL

Les réseaux sociaux s’enflamment avec le #BeurreGate

Depuis plusieurs semaines, internet et les réseaux sociaux s'emballent au sujet de la pénurie de beurre. Ces "tensions" sur le marché ne seront que provisoires, mais les twittos ne manquent jamais d’imagination et ont créé le hashtag BeurreGate.

La « pénurie » de beurre affolait déjà les réseaux sociaux, mais depuis 24 heures, le hashtag #BeurreGate fait partie des tendances les plus utilisées. Voici les tweets les plus drôles sélectionnés par la Rédaction de Pleinchamp. 

Tout simplement "le beurre vaut de l'or" :

   

Pour certains, le #BeurreGate est politique : 

 

D'autres y voient des références historiques : 

 

Ou encore :

   

Certains proposent même de troquer leur plaquette de beurre : 

 

Certains imaginent carrément qu'avec le #BeurreGate, ils vont faire leur beurre : 

 

D'autres sont plus philosophes : 

 

Et enfin l'instant romantique : (ça valait le coup d'essayer non ?)

 

Vous en voulez encore ? Rendez-vous sur Twitter ! 

Pour en savoir plus :  Pénurie de beurre : info ou intox ?

Sur le même sujet

Commentaires 6

Beau

Quand nos coopératives auront-elles le courage de se mettre à vendre en direct? Intermarché se prétend producteur distributeur! Nos administrateurs de coop préfèrent acheter des concessions de matériels, pour ensuite nous dire que nous ne savons pas gérer!.... Mais nos coops ne sont pas du tout bien gérées! Les directeurs en sont responsables, et méprisent les adhérents! Continuez et il n'y aura plus de producteurs de lait familiaux. Les coops cassent tout, par leur manque d'écoute de la base. C'est affligeant!

alex

les cours mondiaux devaient tout régler.
nos politiques ont organisé le fiasco de l'agriculture, car en france , il ne faut pas gagner sa vie seuls les élites ont droit de réussirlex

eleveur

quelle humour sur Pleinchamp.....les réseaux s’enflamment, mais pas ma paye de lait.....

Des paysans font l’irréparable pendant ce temps, car ils n'arrivent plus a faire face aux factures malgré leur travaille acharné.
Une pensée a tous ceux qui en bave. Courage!

Jason

Et bientôt si le prix remonte à un niveau plus encourageant vis à vis du temps qu'on passe à gérer une ferme, c'est-à-dire 360-380euros/1000 l, on ne s' inquietera pas de lire un article en une d un quotidien le plus tiré dans l' ouest: " Jackpot pour les producteurs de lait" et je sais ce que je dis parce qu'il l' on déjà fait !

coteau19

et oui les francais trouve toujours la hors de prix mais pas l abonnement de leur portable.se qui arrive avec le beurre pouraits arriver avec d autre produits agricole si ont arrete de soutenir l agriculture francaise.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier