Manifestation nationale : 1.000 tracteurs prévus à Paris le 3 septembre

Manifestation nationale :  1.000 tracteurs prévus à Paris le 3 septembre
Après les manifestations régionales (ici à Evreux), les éleveurs ont décidé de monter à Paris le 3 septembre (@Pleinchamp)

Les responsables de la FNSEA, 1er syndicat agricole du pays, ont promis lundi de mobiliser un millier de tracteurs à Paris le 3 septembre pour obtenir des "rallonges" du gouvernement au plan d'urgence annoncé en juillet pour résoudre la crise des éleveurs.

"On croit au travail qui sera fait d'ici le 3 septembre" en collaboration avec le gouvernement, mais il y aura dans tous les cas "1.000 tracteurs" dans la capitale ce jour-là, a déclaré Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA, à l'issue d'une réunion à l'Élysée avec le chef de l'État, le Premier ministre et le ministre de l'Agriculture.

Cette mobilisation aura lieu uniquement à Paris, aucune manifestation n'étant prévue en régions, selon Dominique Barrau. Des délégations d'agriculteurs seront reçues à Matignon et à l'Assemblée nationale.

François Hollande "s'est engagé à apporter des réponses concrètes dès le 3 septembre", a souligné le patron du syndicat Xavier Beulin, qui a demandé lors de la rencontre des "rallonges" par rapport au plan d'urgence gouvernemental de 600 millions d'euros.

Xavier Beulin réclame 3 milliards sur trois ans

Ce plan comprend déjà 100 millions d'annulations de charges et cotisations et 500 millions d'euros de reports. "Le chef de l'État et le Premier ministre ont pris en compte notre demande particulière sur le CICE, qui aujourd'hui ne concerne pas les agriculteurs chefs d'exploitation", a-t-il ajouté.

Sur les investissements, François Hollande "a fait part de son intérêt pour mobiliser tout ce qui peut l'être", a souligné Xavier  Beulin qui estime qu'il faudrait trois milliards d'euros sur trois ans pour redonner sa compétitivité à l'agriculture française.

Le syndicaliste a aussi expliqué être tombé d'accord avec l'exécutif sur les demandes à formuler à Bruxelles lors du conseil européen sur l'agriculture du 7 septembre. Ces demandes porteront sur la levée de l'embargo russe sur les produits agricoles européens, notamment sur le porc, sur le financement de mesures de stockage et d'intervention sur le porc et le lait, sur le prix du lait et sur l'étiquetage des viandes.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 15

common

@damien36
La France - et X. Beulin est un genre de 'fonctionnaire' de la France - veut exporter et le fait largement. Alors, on investit dans une production, vend le produit aux pays étrangers et veut de cette façon gagner d'argent: c'est a dire qu'on veut avoir finalement plus d'argent qu'on a investi. Tu comprends que chaque pays capitaliste veut absolument faire ainsi? Si non, beaucoup de richesse serait 'drainé' du pays. Comment alors peut se réaliser ce miracle que les autres laissent entrer les marchandises de nos capitalistes? Bingo: parce que nous laissons entrer leurs capitalistes avec leurs marchandises. De ce point de vue M. Beulin rend un service a la nation :O) Mais il est aussi clair que c'est la 'guerre' après...
Alors la seule contradiction que je vois dans ce que tu dis, c'est ce que tu semble croire que la France serait le pays avec le droit d'imprimer de l'argent sur le dos des autres (s'il ny auraient pas toujours ces irresponsables comme Beulin etc bla bla bla). Que la France semble être le victime du même jeu qu'il voulait toujours jouer, ben, c'est la vie... capitaliste. On ne peut pas mettre le feu et apres se plaindre qu'on s'est brûlé. Et il est pas trop interessant de croire que ceux qui mettent tous le temps le feu seraient en principe la pour l’éteindre.

damien36

Comment Beulin, un industriel qui importe de la viande de l'étranger, peut défendre les producteurs francais???

geo

Vroum, vroum, vroum; à celui qui aura le plus beau tracteur. Ces manifestations n'ont aucun sens. Pendant que certains manifesteront, les "représentants" négocieront un nouveau plan qui rapprochera un peu plus du mur...jusqu'au moment où on tapera en plein dedans.
Le syndicat majoritaire n'a pas le droit de prendre les petits agriculteurs en otage pour contester un système qu'ils sont les premiers à avoir mis en place et qu'ils cautionnent toujours!

Sebbb

Bonsoir
Je comprends le point de vue de Marin347 mais je pense qu'il faut gerer son exploit de facon rentable autant que possible. Le fait que le bio ne nourris pas le monde c'est possible même si des experts soutiennent le contraire, bref au bout d'un moment quand le "peuple" se fout de l'agriculture de son pays en lui demandant toujours plus (plus écolo en s'appuyant sur des idées qui deviennent irréelles, moins cher, plus social) tout en achetant les produits de l'étranger où toutes ces idées sont très loin d'être pensé par les dirigeants, je crois qu'il faut moins se préoccuper du "peuple" et gerer son exploit comme on le sens. Le bio est une des nombreuses pistes qui permettent de vivre encore dignenemt de notre travail.

@optimiste

tu ne peux pas remplacer 30% de la population active par 1% sans tracteur.
C'est un choix, va dans une faculté, dit aux étudiants: "la moitié d'entre vous binera les betteraves comme les Italiens après guerre" et peu s'exclameront en un: "Hip Hip Hip Hourra".
Bien sûr tout peu être mieux, mais il faut regarder la réalité sur un temps long, à la base de toute pyramide sociale il y a des paysans, jamais (hormis pendant les 30 glorieuses et pour quelque uns après) nourrir les gens n'a été le statut le plus intéressant (de l'esclave au serf en passant par le fermage).
Il y a des récurrences (paysan égale bas de la pyramide).
Peu d'enseignant on lu "la vie des charançons est assez monotone", mais tous peuvent nous expliquer notre métier (ainsi que l'ensemble des consommateurs), comment cela ce faut-il?
Arte a diffusé un programme sur l'Algérie Française, qui expliquait pourquoi en un jour tout les juifs Algériens furent Français (sans n'avoir rien demandé) partiellement sous forme de dessin animé.
Crois tu que les profs manifesteraient pour que ce soit au programme? histoire de faire d'Israël autre chose qu'un exutoire à l'Algérie Française... non.
Par contre dés qu'il s'agit d'agriculture, c'est facile de faire un best-seller, c'est facile de taper sur les petits en faisant marrer les quelques friqués qui en font parties.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires