Bâtiment : Quel revêtement pour les logettes ?

Sandra Roupnel

La chambre d'agriculture de l'Oise a comparé le bien-être des vaches laitières installées dans des logettes équipées de tapis ou de matelas.

L'idée a germé dans l'esprit de deux éleveurs laitiers de l'Oise : « Pour assurer la mise en conformité de nos bâtiments d'élevage et pallier un problème de main-d'oeuvre et de manque de paille, nous avons décidé de construire un logement en commun pour nos deux troupeaux, expliquent les deux producteurs picards. Mais lorsque la question de l'aménagement des logettes s'est posée, nous nous sommes noyés dans une offre surabondante. » Louis Baclé et Christian Bizet ont alors eu l'idée d'exploiter la particularité de leur bâtiment pour comparer des revêtements de couchage de logette. « De notre côté, nous avons saisi l'opportunité de compléter des références techniques et scientifiques quasi inexistantes dans ce domaine », souligne Xavier Téterel, conseiller bâtiment à la chambre d'agriculture de l'Oise, qui a piloté l'étude. Grâce à la parfaite symétrie du bâtiment, prévu pour loger 120 vaches, deux revêtements ont pu être testés.

Le matelas utilisé, contrairement au tapis, est multiplaces et il est constitué de deux couches dont l'une absorbe les chocs. (DR)

Le matelas utilisé, contrairement au tapis, est multiplaces et il est constitué de deux couches dont l'une absorbe les chocs. (DR)

Des plages d'observation de dix-neuf heures

Un protocole scientifique a été élaboré avec l'appui de Jacques Capdville, de l'Institut de l'élevage, et Jérôme Caudriller, de l'Institut Lasalle de Beauvais. La démarche reposait sur des observations du comportement des vaches pendant des plages de dix-neuf heures et une notation de leur aspect corporel. « Les revêtements testés sont des produits fiables, sur lesquels nous avons du recul et qui font partie des meilleures ventes », précise Xavier Téterel. Ont été comparés le tapis KKM de Kraiburg et le matelas Louisiane de Bioret-Agri. « Nous avons constaté que le tapis occasionne peu de lésions et que le matelas, plus épais que le tapis, est favorable au repos des animaux, résume Séverine Dubois, stagiaire en master à la chambre d'agriculture, qui a mené l'essai. Or, le repos des vaches laitières améliore la circulation sanguine dans la glande mammaire et réduit l'incidence des boiteries. » Notons que tapis et matelas ont été quotidiennement balayés et recouverts de 220 g de paille hachée.

Un matelas plus cher et plus confortable

Les deux revêtements présentent au final un avantage pour chaque critère donné. Ils sont sensiblement comparables en termes de bien-être animal. Toutefois, le fabricant Bioret a voulu tester la pose de ses matelas à l'envers. Le côté lisse du revêtement, habituellement situé en-dessous, a servi de surface de couchage aux animaux de Louis Baclé. Avec une pose normale, un nombre de lésions moins important aurait probablement été mis en évidence.
Si un avantage en termes de bien-être se dessine pour les matelas, ceux-ci apparaissent aussi plus onéreux (environ 150 € la place contre 110 € pour les tapis). Il revient à l'éleveur de décider jusqu'à quel niveau de confort il est raisonnable d'investir pour assurer le bien-être de ses animaux.

Le tapis est moins épais que le matelas. Il a occasionné peu de lésions. (DR)

Le tapis est moins épais que le matelas. Il a occasionné peu de lésions. (DR)

 

Des réglages adaptés

Le choix du revêtement de couchage ne conditionne pas à lui seul le niveau de confort des logettes. Les réglages des logettes et les pratiques de l'éleveur sont primordiales. Les réglages (positionnement de l'arrêtoir et de la barre au garrot) doivent être adaptés aux mensurations du troupeau. Dans le cas présent, l'écart entre les réglages a atteint 10 cm entre les deux troupeaux. Un paillage quotidien d'au moins 500 g par jour est conseillé avec des produits naturels tels que la paille hachée, le lin, la sciure… Attention aux produits chlorés qui agressent la peau. Chaque animal doit en outre disposer d'une place. Un revêtement de couchage de qualité peut être en effet dévalorisé si ces éléments sont mal pris en considération.

Source Réussir Lait Elevage Novembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires