Cinq scénarios pour les exploitations laitières bretonnes en 2025

Rémi Espinasse, pôle herbivores - chambre d’agriculture de Bretagne - Réussir Lait Février 2013

Cinq scénarios pour les exploitations laitières bretonnes en 2025
L'étude prospective s’appuie sur une enquête et sur des travaux de groupes conduits dans les commissions lait départementales et régionale. © E. Bignon

Quel que soit le scénario, la Bretagne devrait encore perdre bon nombre de ses exploitations laitières à l’horizon 2025. Leur potentiel de production pourrait être nettement accru, à condition que les industriels gagnent des parts de marché.

Pour en savoir plus

Cinq scénarios pour les exploitations laitières bretonnes en 2025

Voir article complet dans Réussir Lait de février 2013, qui présente les cinq scénarios envisagés à l'horizon 2025 

1 - Marchés laitiers porteurs mais volatils

2 - Recentrage sur le marché européen

3 - Crise mondiale, la filière souffre mais résiste

4 - Flambée des matières premières et politiques vertes

5 - Marchés laitiers dynamiques et libéralisés

A lire dans R. Lait n°266, p. 78 à 81.

A quoi pourraient ressembler les exploitations laitières bretonnes en 2025 ? Face aux importants chamboulements auxquels sera confrontée la filière laitière dans les dix ans à venir, les chambres d’agriculture de Bretagne ont conduit une réflexion prospective en s’appuyant sur une enquête et sur des travaux de groupes conduits dans les commissions lait départementales et régionale.

Cinq scénarios ont été décrits qui prennent en compte des évolutions très différentes du contexte économique global, des politiques publiques, des attentes de la société et du contexte agricole. Pour chacun, les conséquences sur la structure des exploitations laitières ont été chiffrées à partir d’hypothèses du comportement des producteurs, puis ont été dégagées les principales tendances d’évolution des systèmes de production que cela pourrait entraîner.

Capture d’écran 2013-02-12 à 10.33.04

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

Pfffl'europ

ont ne paiera plus le lait en France, ont importera de l'Est, de l'Asie, et d'Amerique Nord et Sud

geo

Le marché laitier sera en partie libéralisé avec la fin des quotas pour 2015. Il est évident que ce choix politique ne sera pas neutre. Seules les exploitations en capacité de fournir de gros volumes s'en sortiront. Après, tout ne sera pas noir non plus. Il restera des exploitations car la Bretagne est une grosse région laitière spécialisée mais le modèle de l'exploitation laitière familiale va prendre du plomb dans l'aile. Il serait intéressant de voir ce que préconise la Chambre d'agriculture suivant les scénarios.
Pour ma part, j'exclus le scénario 5 d'entrée de jeu et je pense plus pour un mélange des scénarios 1 et 2. La demande européenne existera mais la profession laitière devra s'attacher à produire de lait de qualité tout en respectant l'environnement qui deviendra de plus en plus un argument de vente auprès du consommateur européen. La standardisation des produits en Europe n'est plus à la mode.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires