Conseil Agricole Départemental Lait : Dynamiser encore et davantage la production laitière du Puy-de-Dôme

Bénédicte Boissier

Conseil Agricole Départemental Lait : Dynamiser encore et davantage la production laitière du Puy-de-Dôme

Les éleveurs laitiers, conjoncture oblige, doivent franchir certains caps. Les conseillers des organisations professionnelles agricoles* acteurs du Cad Lait, ont passé en revue les outils qui contribuent à relever le challenge.

Travailler sur l'adéquation offre-demande

« Nous sommes entrés dans des systèmes fluctuants en ce qui concerne la valorisation du lait et des produits laitiers. » Yves Soulhol directeur de Sodiaal Auvergne-Sud Ouest, a dressé un état des lieux en soulignant que la filière lait « vient de vivre le bon côté des fluctuations. Il se peut qu'on connaisse l'inverse dans les 6 mois à venir. Cependant des facteurs demeurent favorables. » Les pays émergeants en effet, se tournent davantage vers les produits frais de qualité. Les consommateurs deviennent de plus en plus nombreux du fait de l'accroissement de la population mondiale.
Yves Soulhol préconise de « travailler sur l'adéquation offre-demande, plutôt que sur les prix ». Il rappelle que l'Auvergne et le Puy- de- Dôme, « bénéficient de la présence de grands groupes et de fromages Aoc qui intéressent la filière, d'un tissu de production dense, d'un bon niveau d'installation de jeunes. » Le directeur de Sodiaal conseille avec force « c'est le moment d'investir dans une machine à traire, plutôt que dans un tracteur ! Il faut que les éleveurs soient super bon dans la traite. »

Relancer la dynamique laitière dans le Puy-de-Dôme

Relancer la dynamique laitière dans le Puy-de-Dôme

Informer et former

En face des ces atouts… des faiblesses : coût du lait rendu usine, besoin de modernisation des ateliers laitiers…, « que les acteurs de la filière, ont la volonté de gommer, en relançant une dynamique dans le département » a indiqué Eric Brugière responsable du Cad. Il s'agit entre autres :
• d'informer encore mieux les éleveurs, grâce notamment à une Note d'Ambiance Lait distribuée via les laiteries (voir Auvergne Agricole du 21 août dernier), un Flash Fourrage publié dans la presse,
• de leur proposer des formations comme « Produire dans un nouveau contexte laitier ; La nutrition des vaches laitières ; l'élevage des génisses, les projets bâtiments, la maitrise de la fécondité. » Le catalogue des stages est disponible sur demande auprès de la Chambre d'Agriculture du Puy- de- Dôme 04.73.44.45.46 ou de votre Petite Région Agricole.

Le département bénéficie d'un maillage de producteurs

Le département bénéficie d'un maillage de producteurs

 

Accroître le potentiel de production

Magali Boulleau a exposé le Plan de développement des exploitations, récemment mis en place. La directrice de la Chambre d'Agriculture du Puy- de- Dôme a brossé un tableau de l'état d'esprit des producteurs « à la fois démoralisés par la hausse des charges, et regonflés par des perspectives d'accroissement de la production. »
Le département bénéficie d'un maillage de producteurs, que l'interprofession veut maintenir. Redonner une dynamique laitière au département sous-entend de poursuivre 3 grands objectifs :
• ouvrir des perspectives aux producteurs en termes de revenu, d'investissement et de production,
• réaliser le quota départemental, fournir les laiteries et maintenir un tissu économique,
• placer le développement agricole au coeur de cette relance laitière.
Elle a conclu son propos sur « la nécessité d'avoir une vision à long terme, sur le fait que la relance laitière primordiale pour le Puy- de- Dôme, repose sur tous les acteurs de la filière. »

Les organismes professionnels grâce à leurs équipes de techniciens, dispensent des conseils appropriés

Les organismes professionnels grâce à leurs équipes de techniciens, dispensent des conseils appropriés

 

Les conseillers des éleveurs

Partie intégrante de la filière lait, des Opa du Puy- de- Dôme travaillant au sein du Conseil d'Orientation Agricole (Cad), dispensent des conseils collectifs et individuels grâce à leurs équipes de techniciens. La réunion tenue à la mi-septembre, avec des exposés sur la production fourragère et l'explosion du prix des engrais, le renouvellement du troupeau, l'insémination des génisses… a susciter des débats et des interrogations, qui permettent de coller aux réalités du marché. Et donc de rendre aux éleveurs un service circonstancié et adapté.

(*Chambre d'Agriculture , Ede-Contrôle laitier , Genesia, Cer France Puy- de- Dôme Avenir., Crédit Agricole .Sodiaal Union, ILF, l'enseignement agricole.)

Source Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires