Coup de frein sur les IA en semence sexée

Franck Mechekour

Coup de frein sur les IA en semence sexée
En Prim'Holstein 346 700 IA ont été réalisées avec de la semence sexée contre 143 020 en Montbéliarde et 34 770 en Normande. - © Jérôme Chabanne

Plus de 566 000 IA sexées ont été enregistrées l'année dernière en France, toutes races de taureaux confondues (1). « 97 % des femelles inséminées en semence sexée sont des femelles laitières », note Pascale Le Mézec de l'Institut de l'élevage. Et près de la moitié des éleveurs laitiers utilisent partiellement ce type de semence. Mais, « pour la première fois depuis 2009, première année de disponibilité de doses de semences sexées, le nombre et la proportion d'inséminations sexées (8 % des IA totales) ne croissent plus ». Pascale Le Mézec explique le phénomène par le contexte de crise. « En 2014 et 2015, les éleveurs pouvaient compenser le surcoût des doses de semence sexée par la vente de veaux croisés, dont les cours étaient alors élevés. En 2016, les prix du lait bas conduisent les éleveurs à limiter les dépenses d'inséminations, et les cours des veaux en baisse ne compensent plus le prix de doses sexées. » Les taux de non-retour restent inférieurs de 10-15 % en semence sexée.

(1) Détail par race et âge des femelles sur le site www.idele.fr

Source Réussir Lait

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires