Crise du lait: réunion Lactalis/organisations de producteurs jeudi à Paris

avec AFP

Crise du lait: réunion Lactalis/organisations de producteurs jeudi à Paris

Des représentants des organisations de producteurs de lait et de Lactalis, le géant laitier dont des manifestants font le siège depuis lundi soir pour protester contre les prix pratiqués par ce groupe, se réuniront jeudi à Paris, a annoncé mardi à Laval la vice-présidente de la FNSEA Christiane Lambert.

Au cours d'une réunion à la préfecture de la Mayenne entre des représentants syndicaux et de Lactalis, "nous nous sommes engagés conjointement à ce que les présidents d'organisations de producteurs puissent rencontrer très vite, jeudi matin, les représentants de Lactalis pour débattre du niveau de prix acceptable pour le producteur", a déclaré à la presse Christiane Lambert à l'issue de cette rencontre.   La réunion se tiendra jeudi à la Maison du lait à Paris, a-t-elle ajouté. 

"Nous avons souhaité que cette réunion se passe en présence des présidents d'organisations de producteurs et qu'il puisse y avoir aussi un représentant du syndicalisme qui soit Florent Renaudier pour avoir aussi une vision plus globale", a ajouté Mme Lambert. Producteur de lait en Mayenne, M. Renaudier est membre du conseil d'administration de la FNPL, branche laitière de la FNSEA.

"En fonction de l'issue de la réunion, nous aviserons"

Au cours de la rencontre à la préfecture, qui a duré près de deux heures, "nous avons eu des débats vifs mais avec la volonté conjointe de sortir de cette crise", a indiqué Mme Lambert. Selon la syndicaliste, le siège de l'usine de Lactalis va toutefois se poursuivre. Il "est prévu pour durer jusqu'à vendredi, a-t-elle précisé. La réunion a lieu jeudi. En fonction de l'issue de la réunion, nous aviserons", a-t-elle assuré.

Depuis lundi soir, des producteurs de lait occupent un rond-point, baptisé "la honte du lait", à proximité de l'usine Lactalis à Changé, près de Laval. Quelque 400 personnes, principalement des Mayennais, ont participé à cette action lundi soir, relayés mardi matin par quelque 200 agriculteurs, avec, en tête de cortège, ceux des Pays de la Loire.

   

Sur le même sujet

Commentaires 3

bioman 76

tant que nous aurons des syndicalistes qui défendent leurs intérêts
on arrivera a rien
vous pleurez mais tous les quotas mis en vente en 2015on tous trouvez acquéreur et parfois pour des sommes conséquentes
avant les quotas certains responsables syndicaux avaient déjà anticipé pour améliorer confortablement leurs références !!!!Etc. .....

on est soit disant dans une démocratie mais on peut même pas changer de laiterie

les contrats on bien été validé par des gens de la profession !!!!

quand il y a 3/4 cts d euros de lait dans un yaourt ou va le reste ?

Journaliste ou comptable ressortez les prix du lait des années 70 et comparez les prix de l époque ....

bou21

y a toujours un dialogue de sourd avec ces gens là ,il n a jamais été question de suivre les pays de l europe quand le prix était autour de 450 euros .pourquoi maintenant il faut suivre les autres .inadmissible

bouille2

il ne faut pas lacher le morceau.
nous éleveurs nous devons vivre correctement de notre métier il nos faut des prix correct
c' est la réunion de la dernière chance sinon il y aura des morts économiquement et physiquement
à suivre

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires