Des systèmes plus intensifs dans les élevages robotisés

Sandra Roupnel - Réussir Lait Novembre 2012

Des systèmes plus intensifs dans  les élevages robotisés
Robot de traite en élevage laitier. © M. Portier

Bretagne conseil élevage Ouest a étudié les données technico-économiques des élevages robotisés comparativement aux élevages équipés d’une machine à traire. Étude comparative.

Sur la campagne achevée, l’écart de production laitière entre les élevages équipés de robot et ceux qui ne le sont pas a atteint près de 1000 kg de lait brut par lactation. L’intensification est donc de mise dans ces élevages dont les troupeaux sont aussi plus importants. Au sein des élevages robotisés, le bilan de la campagne 2011-2012 a entre autres été marqué par une augmentation du niveau de production de 150 kg et une baisse de 3,3 % de la réussite en première insémination.

Capture d’écran 2012-11-20 à 14.41.46

Si les pénalités liées à la qualité du lait sont un peu plus importantes dans les élevages robotisés, les chiffres masquent beaucoup de disparités et les comptages cellulaires relevés par BCEL Ouest s’avèrent assez proches. Ces comptages cellulaires sont favorables aux systèmes équipés de logettes par rapport à l’aire paillée. Dans les élevages robotisés équipés de logettes, 80 % des vaches présentent des comptages cellulaires inférieurs à 300 000 et 8 % supérieurs à 800 000 contre 76 % et 10 % avec aire paillée. Le coût alimentaire est quant à lui supérieur de 13 €/1 000 l de lait vendus dans les élevages robotisés.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 3

BEAUDITLANIQUE

l'avenir c'est les robots et les japonais auront leurs mots à dire, nous aurons tous à y gagner

robotcolza

Pas forcément colza 260!

colza260

les marges financieres sont nettement meilleurs en non robotise et donc un revenu plus securisant dans un avenir sans quotas

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires