Écophyto 2 entend freiner les ventes de produits phytos

Franck Mechekour

Écophyto 2 entend freiner les ventes de produits phytos
Le projet de plan Ecophyto 2 est téléchargeable à l'adresse suivante : http://agriculture.gouv.fr/file/20150606-projet-de-plan-ecophyto-iicle0987b1pdf - © developpement-durable.gouv.fr

La nouvelle version du plan réaffirme l'objectif de réduction de 50 % du recours aux produits phytosanitaires d'ici 2025 avec une mesure phare et contestée sur la baisse des ventes de produits.

Réduire de moitié l'usage des produits phytosanitaires en dix ans est l'objectif réitéré par Stéphane Le Foll lors de sa présentation de la deuxième version du plan Écophyto le 4 novembre dernier. Rappelons que ce plan est la traduction française d'une directive européenne (2009/128) qui impose aux États membres de fixer des objectifs chiffrés de réduction des risques et impacts liés aux produits phytosanitaires et de déterminer les moyens appropriés pour y parvenir.

Le calendrier prévisionnel, présenté le 4 novembre 2015 prévoit une première étape de réduction de 25 % d'ici 2020 via la généralisation et optimisation des techniques actuellement disponibles. Puis 25 % supplémentaires à l'horizon 2025 via « des mutations plus profondes ». Parmi les développements à venir figure la mise en place à partir du 1er juillet 2016 d'un dispositif expérimental de Certificats d'économie de produits phytos (CEPP). Ce dernier vise à réduire de 20 % les ventes de produits en cinq ans. Concrètement, cela oblige les distributeurs à mener des actions qui se traduiront par des économies de produits pour obtenir leurs certificats. Et « si au bout de cinq ans, il n'y a pas de résultats, il y aura des sanctions », a expliqué le ministre de l'Agriculture. Les modalités du dispositif seront arbitrées d'ici à la fin de l'année.

Développer des alternatives aux produits phytosanitaires

Reste que ce volet du plan est loin de faire l'unanimité. Pour Coop de France par exemple, « le dispositif d'expérimentation des CEPP, annoncé sans concertation préalable avec les principaux intéressés que sont les distributeurs, est d'une invraisemblable complexité technocratique. Sa mise en oeuvre sera coûteuse… ». Son impact sur la compétitivité de l'agriculture française est souvent pointé du doigt. Le plan prévoit par ailleurs d'élargir le réseau Déphy à 3000 fermes de références contre environ 1900 actuellement, ce qui devrait permettre d'accompagner 30 000 exploitations dans la transition vers des systèmes économes en produits. Le développement d'alternatives aux produits phytos (biocontrôle, outil d'aide à la décision, agroéquipements...) fait également partie des priorités. Les moyens alloués à la recherche et à l'innovation dans ce domaine seront renforcés. L'indicateur d'intensité du recours aux phytos reste encore à définir (Nodu ou un nouvel indicateur...). Par ailleurs, le financement du plan augmente et passe de 41 à environ 71 millions d'euros annuels à compter de 2016.

Source Réussir Lait

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 4

lucide 45

En tous les cas ça commence mal pour 2016: un voire deux insecticides ainsi que des desherbages supplémentaires sur les cereales; raccourcisseur en plus sur colza; labours d hiver qui se salissent.... Meme avec la meilleur volonté le recours aux phytos est une assurance dans cette période de boulversements climatiques;Nos chers décideurs devraient laisser les conseils techniques aux gens compétents et davantage s occuper des homologations de produits et de refechir en toute independance a l utilité de certains OGM;

common

Tu parles de quels agronomes et qu'est ce qu'ils ont dit et fait?

barinne

ils ont ruiner tous ce qu'ils les ont ecouter et ce d'aujourd'hui continue

CLOCHE215

où sont passés les techniciens et ingénieurs agronomes des années 60 et 70 ??? à la retraire et de bonnes retraites et le mérite agricole.... ceux d'aujourd'hui, qu'Est-ce qu'ils nous racontent ??? des choses à la mode et en plus pas plus pas plus crédibles ...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires