Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter google+ Youtube

Découvrez les Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Porcs
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit agricole, informez-vous ici

Mon espace
pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer

22/11/10
Allier - Bovins lait

Elevage en zone difficile : Les producteurs de montagne créent une marque commerciale

La marque sera mise à disposition des entreprises contre rétribution.

Lors du Sommet de l'élevage, les professionnels de la filière lait du Massif central ont annoncé la création d'une marque commerciale pour identifier le lait de montagne. Elle sera détenue par les producteurs, rassemblés dans un association : l'APLM (Association des producteurs de lait de montagne). La marque, dont le cahier des charges est basé sur celui de la dénomination montagne, sera mise à disposition des entreprises intéressées moyennent rétribution. « Le retour de valorisation aux producteurs se fera par l'utilisation de la marque et non par le prix du lait », explique Yannick Fialip, président de la section laitière de la FRSEA du Massif central.
En contrepartie, ces derniers investiront dans la communication pour assurer la notoriété de la marque. Pour cela, ils constitueront un budget via l'adhésion annuelle à l'association (100 euros par 100 000 litres de lait) et des aides des collectivités territoriales et de l'État. Yannick Fialip espère pouvoir rassembler rapidement de l'ordre de 1,5 million d'euros. « Le Massif central compte 12 000 exploitations laitières. Notre objectif est que, d'ici 6 mois à un an, 3000 producteurs adhèrent à la démarche. »

3000 producteurs d'ici six mois à un an

La finalité de ce projet est de préserver un accès au marché pour ces zones moins concurrentielles et de permettre une meilleure valorisation du lait. C'est en cela qu'il intéresse d'abord les producteurs du Massif central où un tiers du lait seulement est transformé en AOC. « Notre objectif est de valoriser un autre tiers en lait de montagne à l'horizon de cinq ans. » Le groupe Sodiaal est déjà sur les rangs et des discussions sont engagées avec le Glac et 3A. Mais, la priorité est de convaincre les producteurs de s'investir dans cette démarche.

Source : Réussir LaitNovembre 2010

Bernard Griffoul
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h