Essais : De la monotraite en présence du veau

Annick Conté*

En laissant le veau en présence de sa mère pendant les dix premières semaines, les chercheurs espéraient limiter la chute de production.

Quand elle est utilisée dès le vêlage, la monotraite entraîne une importante diminution de la production (de -30 % à -50 %). Celle-ci ne remonte pas lorsqu'on repasse à deux traites. Or on sait que le pool de cellules sécrétrices se met en place au début de lactation. Pour limiter l'effet de la monotraite sur la production, les chercheurs de l'unité expérimentale des monts d'Auvergne ont donc eu l'idée de laisser les veaux en présence de leur mère pendant les dix premières semaines de lactation. Ceci afin de stimuler plus souvent la mamelle.

La baisse de production dans le lot monotraite + veau par rapport à la monotraite classique est limitée à 16 % à condition de retirer les veaux la nuit. (S. Roupnel)

La baisse de production dans le lot monotraite + veau par rapport à la monotraite classique est limitée à 16 % à condition de retirer les veaux la nuit. (S. Roupnel)

Surtout moins de travail

Deux essais(1) ont été menés en 2006 puis 2008, à chaque fois avec deux lots de 12 vaches, un lot témoin en monotraite classique et un lot en monotraite + veau. La première année, les veaux étaient laissés 24h sur 24 avec leurs mères ; la deuxième année, les veaux étaient retirés la nuit et mis dans un petit parc. Malheureusement, aucun effet bénéfique sur la production n'a été observé dans les deux essais, même après le retour à deux traites par jour. Par contre, le sevrage des veaux s'est mieux passé quand ils étaient retirés la nuit, et leur croissance était alors identique à celle des veaux élevés au DAL. Et la baisse de production dans le lot monotraite + veau par rapport au lot monotraite classique était dans ce cas limitée à 16 % (5,5 kg). Une baisse à mettre en parallèle avec la quantité de lait consommée par le veau (autour de 8-9 kg).
« Cette pratique permet surtout de réduire la charge de travail, en conservant un niveau de lait trait suffisant si les veaux sont séparés des mères durant la nuit, conclut Dominique Pomiès de l'Inra Theix. Les veaux se trient très facilement : au bout d'un ou deux jours, ils ont compris. »

(1) Avec le concours financier de l'association Gala.

Source Réussir Lait Elevage octobre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires