Fabrication à la ferme de fromages AOP Salers et Cantal

CA 63 BOISSIER

une fabrication de fromage AOP, qui demande savoir faire et huile de coude. Mais Karine le souligne en souriant « j’aime bien ! »

Karine Vergne fabrique des fromages fermiers AOP Salers et Cantal, avec le lait des vaches Montbéliardes de sa ferme à Saint-Sauves d’Auvergne. Elle ouvrira ses portes au public samedi 1er et dimanche 2 juin, dans le cadre de Bienvenue à la Ferme.

Karine est contente de recevoir du public

Saisir une opportunité

Karine Vergne en Earl du Baguay avec Gilles Prugne son compagnon, a travaillé comme vendeuse pendant de nombreuses années, au sein de « La Jonquille », association de producteurs fermiers puydômois.

Simone Prugne la mère de Gilles souhaitait passer la main au sein de l’exploitation. Karine, forte d’une connaissance de la production fermière acquise auprès des producteurs, a alors décidé de sauter le pas, de devenir agricultrice, productrice de fromages fermiers.

Un magasin fonctionnel, joliment aménagé

Fromages AOP fabriqués à la ferme

Elle a monté son projet avec Olivier Roquefeuil, conseiller d’entreprise à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, suivi une formation à l’ENIL (1) d’Aurillac, sur les fromages AOP Salers et Cantal, « car ce sont ces fromages là que je voulais fabriquer ! Je pense d’ailleurs être seule à produire du Salers fermier dans le Puy-de-Dôme. » Karine avait également prévu de bâtir une fromagerie, ainsi qu’un magasin. C’est chose faite aujourd'hui, les locaux fonctionnels sont aménagés selon les normes exigées par la législation.

Elle fabrique les matins, hormis les week-ends, « car j’ai voulu, (j’ai trois enfants), conserver une vie de famille. On fait tout, de la traite (c’est Gilles qui s’en charge ainsi que de la conduite du troupeau), jusqu’à la sortie du fromage affiné en cave (2). »

Karine vend à la ferme, sur des marchés de proximité, via les AMAP (3) d’Aubière et de Saint-Genès-Champanelle. Elle adhère à l’association de producteurs fermiers « La Jonquille », grâce à laquelle elle vend ses produits au magasin de la gare de Laqueuille, « qui me permet de toucher une clientèle, désireuse d’acquérir des produits de terroir de qualité. »

Portes- ouvertes à la ferme

Comme il est difficile d'accueillir des visiteurs dans l'atelier de fabrication (normes strictes à respecter), Karine met au point une vidéo sur sa fabrication des fromages AOP, qui sera diffusée dans son magasin. On pourra la découvrir à l’occasion de portes- ouvertes (voir encadré) organisées par « Bienvenue à la Ferme ». Elle fait partie de ce réseau de l’APCA (4), via Accueil à la ferme et en milieu rural Puy-de-Dôme. « Une association qui grâce à une charte stricte, à différents supports de communication, permet de toucher un vaste public. J’ai souhaité ouvrir les portes de mon exploitation samedi 1er et dimanche 2 juin, pour montrer mon activité, expliquer le métier. » Les visiteurs goûteront explications à l’appui, un éventail de fromages, ainsi qu’une tarte à la tomme fraîche préparée spécialement pour cette occasion. (lire fichier PDF)

 (1) ENIL : Ecole nationale d’industrie laitière

(2) 3 mois minimum en cave pour le Salers fabriqué uniquement entre le 15 avril et le 15 novembre, 1 mois minimum pour le Cantal fabriqué toute l’année.

(3) AMAP : Association pour le maintien d’une agriculture paysanne

(4) APCA : Assemblée permanente des Chambres d’Agriculture

Pièces jointes

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme

effectivement cela demande beaucoup d'organisation et "d'huile de coude", mais Karine dit être très motivée, et aimer recevoir des gens.

yves46

si c'est solide financièrement c'est très bien de faire de la qualité et d'aller à la rencontre des consommateurs directement mais c'est beaucoup de boulot et de contacts

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires