Fixation du prix du lait : La tension monte dans l'Ouest

En réaction à l'attitude de la Fédération Nationale des Industries Laitières qui dénonce l'accord interprofessionnel de juin dernier, les agriculteurs ont manifesté dans l'Ouest.

Dimanche soir, plusieurs centaines d'agriculteurs se sont réunis devant la laiterie Lactalis à Laval, en Mayenne, à l'appel de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs. Dans la nuit, des agriculteurs venus de la Sarthe et du Maine-et-Loire devaient se joindre au rassemblement. Les agriculteurs dénoncent l'attitude des industriels laitiers privés qui remettent en question les accords de juin 2009 sur le prix du lait. Ils font monter la pression avant les réunions prévus pour la fixation du prix du lait en Bretagne et Pays de la Loire.

Le même jour, en Loire-Atlantique, environ 150 agriculteurs membres des mêmes syndicats ont bloqué durant trois heures les entrées de la fromagerie Président de Bouvron. « On attend de Lactalis le retour sur cet accord ainsi que la mise en place d'une identification du lait français sur les emballages afin d'inciter le consommateur à acheter national », explique Christophe Sablé, président de la Fédération départementale des producteurs de lait (FDPL 44). La manifestation, qui s'est déroulée dans le calme, s'est soldée par le déversement de quelques m3 de lait sur la chaussée.

Dans l'Orne, FDSEA et JA ont appelé au boycott de Lactalis et demandent aux grandes et moyennes surfaces de ne plus commander les marques fabriquées par l'industriel. Les syndicats ont fait savoir qu'ils s'assureraient du retrait de ces produits dans les linéaires des magasins.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires