France : La collecte laitière se ressaisit

SC d'après Agreste

Après une chute de l'ordre de 4 % en mai 2009 par rapport à mai 2008, la collecte laitière continue de baisser mais semble légèrement se ressaisir.

D'après les dernières statistiques, la collecte laitière française recule de près de 1% en juin 2009 comparée à une forte production au mois de juin 2008 (+5,2% par rapport à juin 2007). Cependant, elle s'accroît de 1% par rapport à la collecte moyenne des mois de juin calculée sur les cinq dernières campagnes (2004/2005 à 2008/2009). « Confrontés au tassement de la consommation et à la baisse du prix du lait, les éleveurs ont adopté une conduite prudente » analyse Agreste dans sa note de conjoncture.

En cumul d'avril à juin 2009, la collecte de lait corrigée de la matière grasse est en retrait de 2,6% par rapport à la même période de la campagne précédente. Après seulement 3 mois de collecte, le déficit se situerait à près de 520 milliers de tonnes par rapport au quota national.

Selon les derniers sondages hebdomadaires de FranceAgriMer, la collecte du mois de juillet 2009 afficherait un nouveau recul de l'ordre de 1% par rapport au mois de juillet 2008.

Depuis le début de la campagne 2009/2010, la collecte laitière européenne est plus active. Elle affiche une hausse d'environ 2% par rapport à la même période de la campagne précédente. Elle progresse notamment en Allemagne, aux Pays-Bas et au Danemark. Confrontés à la même baisse du prix du lait, ces pays ne semblent pas réagir comme la France.




Les exportations reculent

En juin 2009, les fabrications de produits de grande consommation retrouvent leur dynamisme : fromages (+6,6 %), yaourts et desserts lactés frais (+5,7 %), crème de consommation (+ 2,3 %) et laits conditionnés (+1,6 %). Pourtant les exportations reculent, à l'exception notable de la crème de consommation (+3,7 %) et l'ensemble des fromages (+1,9 %).

A l'inverse, les fabrications de produits industriels reculent : - 16% pour les caséines et caséinates, - 9,8% pour la poudre de lactosérum,- 2% pour les poudres de lait et -1,2% pour les matières grasses. Le marché extérieur est défavorable pour ces produits, sauf pour les matières grasses qui s'exportent à plus de 40% en juin 2009.

Source Agreste Conjoncture

Publié par SC d'après Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires