FranceAgriMer : 50% d'exploitations laitières en moins en 15 ans

SC d'après FranceAgriMer

Le nombre des exploitations laitières a diminué de moitié en 15 ans en France mais elles produisent en moyenne plus de deux fois plus de lait, d'après une étude de FranceAgriMer.

78.000 exploitations laitières produisent en France 24 milliards de litres de lait de vache dans les 9 bassins de production français, selon des chiffres encore provisoires de FranceAgriMer pour la campagne 2010/11.

Le nombre d'exploitations livrant au moins 80% de leur production de lait à une laiterie est passé de 370.000 en 1984 à 150.000 en 1995 et à moins de 76. 000 aujourd'hui.

En moyenne, ce sont quelque 5.000 producteurs qui disparaissent chaque année. Pour l'essentiel, il s'agit d'exploitations individuelles alors que les structures juridiques sous forme sociétaire tiennent mieux le coup. Au nombre de 40.000, les GAEC et EARL dominent désormais le paysage des exploitations laitières. Les exploitations individuelles représentent 42 % des exploitations laitières mais ne couvrent plus qu'un quart de la production.


50% produisent plus de 300.000 litres

Les exploitations qui se sont maintenues ont plus que doublé leur production. La référence moyenne de ces exploitations s'élève désormais à 320.000 litres environ, contre 150.000 litres en 1995. Les exploitations qui livrent plus de 300.000 litres de lait par an ont considérablement augmenté. En 2010, elles représentent 46% des exploitations (contre 24% en 2005) et produisent 2/3 de la référence nationale.

En 2010, seules les exploitations dont la référence laitière dépasse 360.000 litres ont progressé. Les autres ont fortement décliné au fil des ans, notamment celles en dessous de 180.000 litres. La catégorie 300.000 / 360.000 litres, à son apogée en 2008 et 2009, a vu pour la première fois ses effectifs baisser en 2010. Celles de plus de 600.000 litres annuels affichent désormais le plus fort taux de croissance (+108%). En 2010, elles étaient au nombre de 6.000 contre à peine 2.300 en 2005.

A contrario, le nombre de petites exploitations livrant jusqu'à 180.000 litres est en chute libre. De même, celles qui produisent entre 240.000 et 300.000 litres,sont en forte baisse depuis trois ans.

63% des exploitations en plaine

La répartition géographique des exploitations laitières entre zone de plaine, zone de montagne et zone défavorisée a peu varié depuis 15 ans. La plaine regroupe 63 % des exploitations, soit un peu plus de 48.000 en 2010, et couvre 69 % de la référence totale des livreurs de lait.

En quinze ans, le nombre de livreurs de lait a diminué d'environ 50% en zone de plaine et de 52% en zone défavorisée. On observe une moindre baisse en montagne (- 44 %), en partie explicable par une meilleure valorisation des produits dans une zone peu propice à d'autres activités.

A partir du 1er avril 2011, les attributions de quotas seront gérées au sein de 9 bassins qui représentent chacun de 5 % à 15 % du quota national, à l'exception du Centre (2 %) et du Grand
Ouest (33 %).

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires