Industrie laitière au Chili : Multinationales et entreprises locales en concurrence

Le marché de la transformation du lait est segmenté entre des entreprises multinationales comme Nestlé, Danone, Parmalat (italien), Surlat (chilien-espagnol) qui tentent d'emporter des parts de marchés aux entreprises nationales Soprolé, Colun et Calo, implantées depuis de nombreuses années. Ces entreprises étrangères progressent sur le marché
en introduisant des produits nouveaux, que les entreprises locales s'empressent d'imiter. On retrouve donc au Chili presque tous les produits laitiers que l'on trouve en France, sauf pour les fromages, dont on rencontre essentiellement deux types : mantecoso et Gouda. Il existe aussi un grand nombre de fromageries locales produisant de faibles volumes pour un marché local.

Le Chili est un pays très libéral, qui n'a aucune protection aux frontières. Les prix sur le marché interne évoluent donc en fonction du marché mondial. La balance commerciale pour les produits laitiers est excédentaire. La principale exportation de lait du pays est le fromage de type Gouda, à destination du Mexique. L'autre produit d'exportation est le lait en poudre, exporté également vers le Vénezuela. Ses principaux concurrents sur le marché local sont l'Argentine et l'Uruguay, qui affichent un prix du lait inférieur.

La production laitière a baissé de 10 % en 2009, conséquence de la baisse du prix du lait qui a occasionné un moindre usage d'aliments concentrés, et d'une sécheresse prononcée. Avec la reprise des cours et un climat plus humide, l'année 2010 se présente mieux.

 

Source Réussir Lait Juillet-Août 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires