Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter google+ Youtube

Découvrez les Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Porcs
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit agricole, informez-vous ici

Mon espace
pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer

12/04/10
Bovins lait

Itinéraire cultural : Implanter le maïs avec un semoir en ligne

Utiliser son semoir à céréales pour le maïs permet de faire des économies de matériel. En revanche, cela implique de faire quelques concessions, notamment dans la précision du placement.

Réduire l'inter-rang pour le semis du maïs n'est pas une idée aberrante. « Pour un développement optimal du maïs, l'idéal est de réduire la distance entre les rangs (par rapport aux classiques 75-80 cm) et d'augmenter l'espacement sur le rang, de façon à ce que les écartements entre graines soient les mêmes tous azimuts », explique Jérôme Labreuche, ingénieur agro-équipement Arvalis. Avec la généralisation des becs rotatifs sur les ensileuses, changer d'inter-rang ne pose plus de souci. Investir dans un semoir monograine avec un nombre plus élevé d'éléments semeurs par mètre représenterait cependant un surcoût conséquent.

Avec les semoirs de semis simplifié, il est possible d'implanter du maïs à la vitesse de 10 km/h. (G. Coisel)

Des vitesses de semis pouvant atteindre 10 km/h

C'est pourquoi des éleveurs implantent le maïs avec le semoir à céréales. « Cela permet également de semer à des vitesses plus élevées, jusqu'à 10 km/h avec le Rapid de Väderstad », note Jérôme Dutrait, inspecteur commercial de la marque sur le Centre et l'Ouest de la France. Le positionnement de la graine sur le rang manque cependant de précision. « À la levée, c'est moins beau visuellement, confie Jérôme Labreuche. Les essais que nous avons réalisés montraient des rendements similaires entre un semoir monograine et un semoir en ligne, avec des variétés à bon potentiel. Seul un essai en Sologne avec une variété à très haut potentiel a révélé un décrochement avec le semoir en ligne. »
Dans la majorité des cas, les agriculteurs sèment avec une densité accrue de 5 à 10 % pour faire face aux potentielles attaques d'insectes. Certains adaptent même des kits de distribution d'insecticides. Face aux adventices, la répartition des graines permet à la culture de couvrir plus rapidement le sol et de limiter leur développement.

Certains appareils spécifiques, comme le Turbosem d'Herriau, assurent un semis de précision quelle que soit la céréale. (A. Le Quintrec)

 

Attention aux types et aux conditions de sol

Jean-Marie Christ, de la société Kuhn, met en garde quant à l'usage systématique du semoir en ligne pour le maïs : « il faut que les conditions pédologiques et météorologiques soient favorables, afin que les graines germent rapidement. En sols très argileux, cette technique marche moins bien. » De plus, l'absence de trémie d'engrais sur les semoirs en ligne classiques empêche l'usage d'engrais starter.

Source : Réussir Lait Avril 2010

Ludovic Vimond
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h