L'UE réunira fin mai les acteurs de la filière laitière européenne

L'UE réunira fin mai les acteurs de la filière laitière européenne

L'Union européenne va réunir fin mai les acteurs de la filière laitière européens pour tenter de trouver un accord sur la maîtrise de leur production, un peu plus d'un an après la fin des quotas, a indiqué jeudi le ministère de l'Agriculture.

"La Commission agriculture du Parlement européen organisera une réunion le mercredi 25 mai 2016 pour impliquer l'ensemble des acteurs de la filière au niveau européen autour d'une maîtrise temporaire de la production laitière", selon un communiqué du ministère. Cette réunion avait été sollicitée par le ministre Stéphane le Foll et son homologue belge, soucieux d'essayer de trouver une solution à la crise qui touche actuellement les producteurs.

Lors du Conseil des ministres de l'Agriculture européens du 14 mars, la commission avait consenti à l'activation de l'article 222 de l'organisation du marché commun, qui permet aux producteurs de déroger au droit de la concurrence pour s'accorder sur une baisse de production. Cependant, si les professionnels français se sont de nouveau déclarés prêts à stabiliser leur production pour faire remonter les prix jeudi lors d'une réunion au ministère, c'est seulement à condition que tous les pays européens fassent de même, plutôt que de profiter d'une baisse de la production française pour produire plus et essayer de prendre des marchés à la France. 

2%

"A la Commission, nous ferons la promotion de ce nouvel outil", avait indiqué fin mars le commissaire européen à l'agriculture Phil Hogan au quotidien Le Monde, "mais nous ne pouvons pas obliger les Etats membres à y participer". Depuis la fin des quotas laitiers européens le 31 mars 2015, la production de lait en Europe a augmenté d'environ 2% sur un an, sous l'impulsion de l'Europe du Nord, alors que dans le même temps la consommation de lait baissait en Chine et que l'Europe subissait les effets de l'embargo russe. Cette surproduction a causé une chute des prix de 3% au niveau mondial entraînant l'élevage laitier français dans une crise profonde.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

aviseur

3%? Quelle hypocrisie!
Chez moi j'ai 20% de baisse . Tout est prétexte à faire baisser le prix.
Des agriculteurs tombent mais jamais les laiteries.

sos

erreur, baisse de 30% et non de3% du prix payé au producteur.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires