La baisse de la collecte de lait s'atténue

MB

La baisse de la collecte de lait s'atténue

La baisse de la collecte de lait s’atténue en octobre 2012 mais devrait se poursuivre en novembre.

En octobre 2012, la collecte de lait de vache recule de 4 % par rapport au mois d’octobre 2011. Néanmoins, si la collecte laitière est très affaiblie suite aux fortes chaleurs du mois de juillet 2012,  elle n’affiche qu’un léger retard (- 1%) en cumul d’avril à octobre 2012, par rapport à la même période de l’an passé et reste supérieure de 3,5 % par rapport à la même période de 2010.

Fin octobre, à cinq mois de la fin de la campagne 2012/2013 les éleveurs disposent d’une marge de manœuvre importante puisque la collecte cumulée et corrigée de la matière grasse se situe 730 milliers de tonnes sous le quota théorique calculé pour la campagne.

Selon les premières estimations de FranceAgriMer, la collecte de lait de vache serait encore en baisse en novembre 2012 par rapport à l’an passé. Cette tendance à la baisse semble néanmoins s’atténuer à l’approche de la période hivernale qui est généralement plus favorable à la reprise de la production.

A l’échelle européenne, la collecte laitière semble se stabiliser puisqu’au sein de l’Union européenne, certains pays, comme l’Allemagne ou les Pays-Bas, connaissent une légère reprise du prix du lait qui incite les éleveurs à accroître leur production. De plus, la collecte reste toujours dynamique dans les pays de l’Europe de l’Est mais se replie au Royaume-Uni.

Fabrications de produits laitiers dynamiques

Concernant les fabrications des principaux produits laitiers, elles sont très dynamiques au mois d’octobre 2012. Tirées par une demande étrangère forte, celles de yaourts et desserts lactés frais, augmentent de 10 % par rapport au mois d’octobre 2011 et celles de laits conditionnés t de 8 % Les fabrications de fromages sont également en nette progression en octobre 2012 (+ 7 %).

En revanche, parmi les produits industriels, les fabrications de matières grasses sont les seules à progresser (+ 2 %) et sont bien orientées sur le marché extérieur (+ 25 %) par rapport à l’an passé. Celles de poudre de lactosérum et de poudre de lait sont en retrait respectivement de 3% et 20 %, du fait d’une baisse des exportations.

Source Agreste conjoncture

Publié par MB

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires