La semence sexée poursuit son boom

Franck Mechekour - Réussir Lait Septembre 2012

La semence sexée poursuit son boom
© J. Chabanne

Le nombre d’inséminations avec de la semence sexée a progressé de 35 % en 2011 par rapport à 2010. Quelque 149 540 IA ontété déclarées, soit 2,1 % des IA totales.

« C’est en race Montbéliarde que la diffusion de semence sexée est la plus répandue (7 % des IA totales et 10 % des IA premières) », précise Pascale Le Mézec, du département génétique de l’Institut de l’élevage. Mais c’est en Prim’Holstein « que le nombre d’IA déclarées sexées est le plus important (74 390) ». Ces chiffres, en très forte progression par rapport à 2010 (+35 %), sont même sous-estimés, les déclarations étant incomplètes. « Si l’on considère seulement les entreprises qui enregistrent des mises en place de semence sexée (72 % de l’activité IA du pays), la part d’IA sexées devient 2,9 % des IAT et 4,3 % des IAP. Et en Montbéliarde, plus de 8 % des IAT et plus de 11 % des IAP sont réalisées avec de la semence sexée », précise Pascale Le Mézec.
La baisse de la fertilité (taux de non-retour inférieur de 10 à 12 %) par rapport à de la semence conventionnelle se confirme, « mais l’écart diminue ».

Image 7

Près de 90 % de veaux femelles en race Montbéliarde

Du côté de la fiabilité, à la fois de la technique et des enregistrements, la Montbéliarde affiche 89 % de naissances de femelles, contre 87 % en Prim’Holstein et 82 % en Normande.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires