Lait : baisse des prix et de la collecte à la veille de la fin des quotas

SC

Lait : baisse des prix et de la collecte à la veille de la fin des quotas

Selon les résultats de l’enquête mensuelle laitière, la collecte de lait de vache recule de 2,4 % en février 2015 par rapport au mois de février 2014. Cette tendance devrait se poursuivre en mars avant la suppression des quotas laitiers.

Le recul du prix du lait et la gestion des volumes par les entreprises expliquent ce ralentissement de la collecte qui semble se confirmer en mars 2015. L’attentisme des marchés semble dû pour partie aux incertitudes liées à la fin des quotas laitiers.

Le prix du lait standard 38/32g/l est évalué à 309 €/1 000 litres en février 2015, en retrait de 78 €/1 000 litres par rapport à février 2014 et en baisse de 4 €/1 000 litres par rapport au mois de janvier 2015.

collecte de lait

En cumul depuis le début de la campagne 2014/2015, la collecte de lait de vache progresse de 3,6% par rapport à la campagne 2013/2014. Corrigée de la matière grasse, cette collecte cumulée est en retrait de 787.000  tonnes par rapport au quota national, mais ce « déficit » de 3,3 % est plus faible que celui de la campagne précédente (- 6,4 %).

En ce qui concerne le lait bio, qui représente 2,1 % de la collecte totale, la collecte  progresse de 7,3 % par rapport à la campagne précédente.

Hausses dans le Grand-Est et l’Auvergne-Limousin

Si l’on regarde plus précisément au niveau des différents bassins, la collecte de lait de vache est en hausse dans la majorité d’entre eux depuis le début de la campagne laitière, sauf dans le Sud-Ouest où elle recule de 1,2 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Les hausses les plus fortes se si tuent dans le Grand-Est avec + 6,6 % et le bassin Auvergne-Limousin (+ 5,7 %). Dans les autres bassins, la croissance de la collecte depuis le début de la campagne se situe entre + 2,7 % et + 3,5 %. La hausse est de 3,3 % pour le bassin Grand-Ouest et de + 3,4 % pour le bassin Normandie qui représentent à eux deux plus de 50 % de la collecte nationale.

Les pays du nord de l’Europe freinent leurs livraisons

La collecte laitière est ralentie dans la plupart des pays européens dans l’attente de la fin des quotas. Les pays du nord de l’Europe freinent actuellement leurs livraisons. La chute du prix du lait mais aussi la menace de fortes pénalités pour dépassement de quotas expliquent un ralentissement plus marqué dans certains pays.

Ainsi, en Allemagne, où le dépassement avoisinerait + 4 %, la collecte a régressé de 3 % en février 2015 par rapport à février 2014. La plupart des pays excédentaires disposent d’un cheptel étoffé qui leur permettra de relancer la production dès la fin des quotas en avril 2015.

Source Agreste Conjoncture lait

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires