Le gruyère français obtient une IGP

Costie Pruilh - Réussir Lait Janvier 2013

Le gruyère français obtient une IGP
Vente de gruyère à la coupe. © B. Compagnon/Archives

Le gruyère suisse (sans trous) bénéficie d’une AOC (appellation d’origine contrôlée). Et le gruyère français (avec trous) s’est récemment vu octroyer une IGP (indication géographique protégée). « Cette reconnaissance en IGP permet de préserver un patrimoine culturel et gastronomique. Elle consacre également l’excellence du savoir-faire des femmes et des hommes qui produisent ce fromage. Précédemment, seul le ‘gruyère’ suisse pouvait se prévaloir de cette dénomination », indique un communiqué du ministère de l’Agriculture. Le choix de l’IGP permet de respecter en tous points le cahier des charges d’origine du gruyère français, notamment les zones de production et d’affinage.
Pour éviter toute confusion entre les deux, la mention du pays d’origine du gruyère français devra être indiquée « dans le même champ visuel que la dénomination ‘gruyère’, et ce dans des caractères de même taille que ceux utilisés pour cette dénomination ».

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires