Les producteurs de lait européens vont pouvoir négocier les prix collectivement

S C

Les producteurs de lait européens vont pouvoir négocier les prix collectivement

Les producteurs laitiers européens devraient bientôt pouvoir négocier les prix collectivement face aux laiteries, en vertu d'un compromis trouvé sur le « paquet lait » mardi à Bruxelles.

Au terme de ce compromis, trouvé entre représentants du Parlement européen et des 27 gouvernements européens, les Etats pourront rendre  obligatoire le recours à des contrats écrits (pour une durée de 6 mois)  pour les livraisons de lait, et autoriser les producteurs à mener des négociations collectives. Le texte est prévu pour accompagner la fin des quotas laitiers, annoncée pour 2015.
 

Pour ne pas porter atteinte à la concurrence, une organisation de producteurs laitiers ne pourra pas négocier à elle seule un volume supérieur à  3,5% de la production de lait européenne, et à 33% de la production nationale de l'État concerné. Des exemptions sont prévues pour les petits pays comme
 Malte, Chypre ou le Luxembourg où elles pourront négocier jusqu'à 45% de la production nationale.

Négociations collectives autorisées

Dans un communiqué de la Fdsea 29, le collectif « Agriculteurs entrepreneurs »  se réjouit « qu’une des nouvelles dispositions incluse dans le paquet lait autorise le producteur à refuser la proposition de contrat de l’industriel laitier, mais aussi à reprendre individuellement ou collectivement les négociations sur l’ensemble des clauses du contrat ».

Les grands principes du droit exigent que les règles européennes priment sur le droit national. Il va donc désormais falloir que la France et Europe accordent leurs législations respectives. « Une modification de la LMA devrait être nécessaire pour être compatible avec le droit communautaire », estime le collectif qui note toutefois que le paquet lait ne pourra s’appliquer que fin 2012 : « que faisons-nous, nous, producteurs, pendant cette période ? » s’interrogent les éleveurs.

Publié par S C

Sur le même sujet

Commentaires 3

lena

depuis des mois des discutions sont lancees et jamais aboutissements les discours ont perdus la france et maintenant l europe je n espere plus rien une chose est sure il nous faudra travailler plus et encore plus.moins installations!

jéjé

c'est le minimum qu'on peut nous donné, le droit de négocier, et ont nous presente ca comme une grande victoire? Et la FNSEA se réjouit!?Quelle bande de rigolo, pour negocier comme il negocie, ont vois bien qu'ils ne sont pas paysans et qu'ils ne vivent pas de l'agriculture ceux la!

Anne59

Bin c vrai on fait QUOI ???

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires