Les producteurs de lait protestent contre Lactalis à Laval

MB

Les producteurs de lait protestent contre Lactalis à Laval

Depuis mardi matin, des producteurs de lait occupent un rond-point de Laval, tout près du siège de Lactalis, numéro un de la collecte de lait au plan européen.

Les aliteries sous-payent les producteurs, selon la Fdsea

Les marchés des produits laitiers se révèlent porteurs à nouveau."Aujourd’hui, tous les clignotants sont au vert : l’embellie des marchés est là ! Pourtant, le prix du lait payé aux producteurs ne suit pas. En effet, en suivant la réalité économique des marchés, la revalorisation du prix du lait serait de l’ordre des 30 € les 1000 L pour juillet. Les laiteries, en maintenant la médiation des 25 € les 1000 L sans tenir compte des marchés, sous-payent les producteurs et les privent d’un gain de compétitivité.", explique la Fdsea du Finistère dans un communiqué

Pour la Fdsea, il est inacceptable que les entreprises appliquent toujours les baisses de prix, mais jamais les hausses !  Le syndicat appelle les laiteries, "à un peu de bonne foi en laissant les producteurs de lait profiter de la hausse des cours !"

Les producteurs se mobilisent contre l’entreprise à laquelle ils reprochent de ne pas respecter le contrat signé avec eux au sujet du prix du lait. « La plus grande entreprise laitière privée de France a décidé unilatéralement que le prix payé aux producteurs d'ici à la fin de l'année serait déconnecté des indicateurs prévus dans les contrats. Ce faisant, Lactalis prend la décision de ne pas respecter son contrat avec les producteurs. C'est inacceptable », écrit la FRSEA Ouest, à l’origine du mouvement de protestation, dans un communiqué. « Être numéro un confère des droits et des devoirs: parmi les devoirs figure celui d'être exemplaire! Lactalis devrait le comprendre », indique le communiqué.

La mobilisation devrait se poursuivre puisque des délégations de tous les départements de Bretagne, Pays de la Loire et Basse-Normandie « se relaieront à Laval pendant les jours qui viennent, jour et nuit, (...) et y resteront jusqu'à ce que l'entreprise revienne à la table des négociations », ajoute le communiqué.

Groupe familial et premier groupe laitier mondial, Lactalis possède, selon son site internet, près de 200 sites dans le monde et emploie 55.000 personnes. Sa dernière acquisition est la prise de contrôle du groupe italien Parmalat en 2011.

Source AFP

Publié par MB

Sur le même sujet

Commentaires 4

phil

oui,on se demande ce que font les pouvoirs publics.......chaque laiterie fixe ses conditions comme bon lui semble.......
ils mériteraient une bonne amende .....
A quand un prix du lait indexé sur la hausse ou la baisse des couts de productions et ajustés selon les marchés , et un prix du lait connu au moins avant que le mois soit terminé.....

geo

Rien ne change pour les producteurs laitiers? ça c'est bizarre dis donc... Quand au lieu de remettre un système complètement à plat on fait du rapiéçage tout en laissant les mêmes personnes à la gouverne, il ne faut pas s'étonner. Vos représentants FNPL dans la CA des coop ne risquent rien, le bateau a de nouveau traversé la tempête avec succès!!!
Le système laitier est certainement le plus intégré des systèmes d'élevage intensifs. L'agriculteur est un simple pion qu'il est possible de déplacer où on veut quand on veut et pour ce qu'on veut...Pendant ce temps, Lactalis continue sa partie d'échecs.

pietin 113

Un contrat qui n'est pas respecté ca se rompt!
Ces pauvres producteurs se sont rendus victime d'un esclavagisme sindicaloindustriel en signant le bas d'une "feuille blanche",il appartient donc a eux seul de casser leurs chaines pour plus de libertee et d'independance!

allez!

Je suis avec vous les gars!
Collecté par Lactalis Isere

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires