Mouvements d’ampleur internationale au sein de la filière laitière mondiale

CA SA

Mouvements d’ampleur internationale au sein de la filière laitière mondiale

Le géant néo-zélandais des produits laitiers Fonterra et le groupe pharmaceutique américain Abbott Laboratories ont conclu un partenariat pour créer un complexe de production laitière en Chine pour un investissement total de 300 M$ ; Agropur a annoncé la reprise des actifs de transformation laitière de Davisco Foods International ; le groupe laitier Parmalat (groupe Lactalis) a conclu un accord avec la société brésilienne BRF pour l’acquisition de sa division produits laitiers pour un montant d’environ 610 M€.

Commentaire

La filière laitière mondiale est toujours en effervescence. Les transactions et partenariats annoncés aujourd’hui confirment la poursuite de la profonde restructuration du secteur laitier mondial. 

La croissance très rapide de l’activité de certains leaders se fait notamment au travers d’opérations de croissance externe, comme la reprise des actifs de transformation laitière de Davisco, spécialisée dans la fabrication de fromage et d’ingrédients laitiers aux Etats-Unis (CA 2013 = 990 M$), par Agropur, la plus importante coopérative laitière au Canada (CA 2013 = 3,8 Mds CAD). De même, le géant Lactalis (CA 2013 = 16 Mds €), véritable symbole de cette course à la taille par croissance externe, poursuit cette stratégie avec la reprise du brésilien BRF, au travers de sa filiale Parmalat.

La restructuration de la filière laitière mondiale passe également par la mise en commun des savoir-faire et expertises au travers de partenariats majeurs entre grands leaders internationaux. C’est, de fait, l’objet de l’accord que viennent de conclure la coopérative néozélandaise Fonterra, dont l’expertise réside notamment dans la production de lait et de poudre de lait de qualité (CA 2013 = 18,6 Mds NZD), et le groupe Abbott, spécialisé dans la production et la commercialisation de produits de santé et de nutrition, notamment les laits infantiles (CA 2013 = 21,8 Mds $).

Enfin, cette restructuration a bel et bien une dimension mondiale. Elle concerne en effet non seulement les pays émergents, marchés d’avenir pour la filière laitière par excellence, comme la Chine avec le partenariat Fonterra/Abbott, ou encore le Brésil dans le cas de la reprise de BRF par Parmalat (Lactalis confirme ici ses velléités brésiliennes déjà visibles lors de la reprise récente de la société Balkis par Parmalat), mais également les pays occidentaux, comme l’illustre l’opération Agropur/Davisco aux Etats-Unis.

Source La note de conjoncture Agriculture et Agroalimentaire - Septembre 2014

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires