Note de conjoncture - Secteur lait : Stabilité de la collecte française d'une semaine sur l'autre.

Office de l'Elevage / DEP

Pour la semaine 16, du 14 au 20 avril 2008, la collecte française progresse de 1,8 % par rapport à la même semaine de 2007. D'une semaine sur l'autre, elle est stable, avec 490 millions de litres. Le pic de début de campagne n'a pas eu lieu cette année. En effet, la collecte a été importante tout au long du mois de mars et le freinage de fin de campagne n'a pas été observé cette année. La nouvelle campagne débute au même niveau que celle de 2005, mais avec 3,5 % de quota national supplémentaire.
En évolution annuelle, les principales régions laitières sont toujours dans une hausse qui dépasse nettement la moyenne nationale : +6,4 % en Bretagne, +4,7 % dans les Pays de Loire, +6,7 % en Basse-Normandie et +2,4 % en Haute-Normandie. Les autres régions sont pratiquement toutes en évolution négative.

Le marché du beurre frais n'évolue guère d'une semaine sur l'autre ; il est calme, avec des prix d'achats en légère baisse, inférieurs à 2600 € la tonne, selon les experts. La cotation nationale, pour s'ajuster à ce décrochage, est fixée à 2640 € la tonne, soit un repli de 40 € par rapport à la semaine précédente. La cotation allemande recule de 20 €, à 2630 € la tonne tandis que la cotation néerlandaise passe de 2690 à 2640 € la tonne.

Sur le marché des protéines, les prix du lactosérum en poudre sont inchangés, à 500 € la tonne. Pour la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale, ils augmentent de 20 €, à 2100 € la tonne.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires