Note de conjoncture - Secteur lait : Une collecte française qui reste élevée en ce début de campagne

Office de l'Elevage / DEP

Pour la semaine du 07 au 13 avril 2008, la collecte française reste à un niveau élevé, progressant de 1,8 % par rapport à la même semaine de 2007. D'une semaine sur l'autre, elle est cependant en recul de 0,2 %, avec un volume de 490 millions de litres (contre 481 millions en 2007). Elle se situe ainsi au même niveau qu'en 2005. En évolution annuelle, les principales régions laitières sont toujours en hausse sensible : +6,5 % en Bretagne, + 6,9 % en Basse-Normandie, +2,9 % dans les Pays de Loire et +3,1 % en Haute-Normandie. 9 régions connaissent des évolutions négatives.

L'accord interprofessionnel du 17 avril 2008 prévoit une augmentation du prix du lait de 63,9 € pour 1000 litres pour le deuxième trimestre par rapport au même trimestre de 2007, soit une hausse de 26 %.

Le marché du beurre frais est toujours calme, avec très peu de transactions et pratiquement pas d'exportations. Les quantités importantes mises au stockage privé (16 328 tonnes en France soit +60 % et 51 250 tonnes dans l'UE, soit +87 % par rapport à la même période de 2007) contribuent à cette stabilité. Dans ces conditions, la cotation nationale est reconduite à 2680 € la tonne. La cotation allemande recule de 75 €, à 2650 € la tonne alors qu'à 2690 € la tonne la cotation néerlandaise est en retrait de 30 €.

Sur le marché des protéines, les prix sont orientés à la hausse. Ceux du lactosérum en poudre augmentent de 50 €, à 500 € la tonne ( ils étaient à 1250 € à la même semaine en 2007). Ceux de la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale progressent de 50 € également, à 2080 € la tonne (contre 3190 € en 2007).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires