Note de conjoncture - Secteur lait : Une collecte qui reste toujours très élevée en fin de campagne.

Office de l'Elevage / DEP

Pour la semaine du 17 au 23 mars 2008, la collecte française progresse de 9,3 % comparée à la même semaine de 2007. D'une semaine sur l'autre, elle recule légèrement de 0,2 %, avec un volume de 499 millions de litres. Contrairement aux précédentes campagnes, elle ne connaît donc guère de freinage au cours des dernières semaines de la campagne 2007/08.

Les évolutions hebdomadaires sont toujours nettement au dessus de la moyenne nationale dans le grand Ouest : + 17,1 % en Bretagne, + 13,9 % dans les Pays de la Loire et en Haute-Normandie, + 12,7 % en Basse-Normandie. Seule la région Midi-Pyrénées-LR-PACA est en retrait (- 1,5 %).
Au 31 mars 2008, la sous-réalisation française devrait se situer autour de 400.000 tonnes.

Sur le marché du beurre frais, les prix continuent de diminuer. La cotation nationale est fixée à 2.750 € la tonne, soit une baisse de 30 €/t par rapport à la semaine précédente. En Allemagne, la cotation du beurre perd 50 €/t à 2.750 € la tonne. En revanche, la cotation aux Pays-Bas est inchangée à 2.800 € la tonne.

Les entrées en stockage privé en France portent sur des volumes importants. En cumul depuis le début de la campagne de stockage 2008/09 (du 1er au 30 mars 2008), les quantités portent sur un total de 11.670 tonnes, soit une hausse de 64 % par rapport aux volumes stockés au cours de la même période de la campagne 2007/08.

Sur le marché des protéines, les prix de la poudre de lactosérum doux sont reconduits, à 360 € la tonne. Par contre, ceux de la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale sont en forte hausse, de 200 €, à 1.950 € la tonne.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires