Note de conjoncture - Secteur lait : Une courbe de la collecte très proche de celles de 2007 et 2006 :

Office de l'Elevage / DEP

En France, pour la semaine du 11 au 17 août , la collecte est en légère hausse(0,4 %) par rapport à la même semaine de 2007. La courbe rejoint pratiquement son niveau de 2007 et de 2006. On constate donc un réel creux à cette période de l'année, mais il n'est que temporaire. D'une semaine sur l'autre, la collecte est en recul de 0,8 %, avec un volume de 370 millions de litres. En évolution annuelle, à l'exception des Pays de Loire (+3 %), elle est en baisse dans les autres principales régions de production du grand ouest : -0,4 % en Bretagne, -1,2 % en Basse-Normandie , -0,5 % en Haute-Normandie, alors qu'elle continue de progresser en Rhône-Alpes (+4,4 %) et en Auvergne-Limousin (+3,8 %).
La baisse de la collecte dans le grand ouest n'est pas liée au conflit actuel entre des éleveurs bretons et une entreprise de collecte, suite à la dérégulation du prix du lait depuis le mois de juillet, le prix d'achat n'étant plus établi par des recommandations de la filière. Elle est probablement la conséquence d'une augmentation des abattages de laitières, une fois la flambée des prix du lait passée.

La baisse du prix du lait aux USA (il serait à 24 centimes d'euro) et les prévisions revues à la baisse de la production américaine en 2009 (1,5 % contre 3 %) pourraient être des facteurs favorables à la reprise des exportations communautaires.

Sur le marché du beurre frais, l'activité est toujours calme, avec une tendance à la baisse des prix d'achats, selon les experts. La consommation pour l'ensemble des produits laitiers est faible. L'enquête hebdomadaire de l'Office de l'élevage fait apparaître un prix moyen significatif à 2740 € la tonne. La fixation de la cotation nationale à 2710 € la tonne, soit un repli de 30 € par rapport à la semaine précédente, accompagne cette évolution baissière des prix. Selon les données ZMP, la cotation allemande recule de 15 €, à 2710 € la tonne tandis que la cotation néerlandaise est en repli de 30 €, à 2760 € la tonne.

Les quantités mises au régime du stockage privé au niveau de l'UE portent sur 150 991 tonnes, soit 27,4 % de plus qu'en 2007. Le stock français, à 32521 tonnes, est de 49 % supérieur à celui de 2007.

Sur le marché des protéines, les prix du lactosérum en poudre sont en hausse de 5 €, à 400 € la tonne. La poudre de lait écrémé destiné à la consommation animale ne fait toujours pas l'objet de cotation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires