Prix et marges des produits laitiers : La grande distribution ne joue pas le jeu

L'Observatoire des prix et des marges a rendu un rapport sur les produits laitiers en juin dernier. Une analyse plus poussée, jusqu'aux marges nettes des transformateurs, a permis à l'Observatoire d'établir la conclusion suivante : « Les marges brutes de l'industrie laitière présentent pour certains PGC (produit de grande consommation) une tendance à la hausse, qui traduit principalement celle des coûts de transformation, et non la hausse du résultat net, comme le montrent les comptes annuels sectoriels des industries laitières. » La grande distribution n'a pas joué le jeu, en ne transmettant pas les informations permettant d'établir des marges nettes pour les produits laitiers. L'Observatoire montre que les marges brutes de la distribution « s'inscrivent depuis le début de la période étudiée (2001) dans une tendance à la hausse pour le lait UHT, l'emmental et le beurre, et à la baisse pour les yaourts. Les marges commerciales des grandes et moyennes surfaces (GMS) représentent 35 % du prix au détail de l'emmental, 30 % pour le yaourt, et 22 % pour le lait UHT. » Les comptes globaux tous produits des GMS à dominante alimentaire montrent des profits bruts courants avant impôt d'environ 4 % du total des produits entre 2000 et 2007.

La marge commerciale de la distribution suit une tendance à la hausse pour le beurre et d'autres produits laitiers. (S. Leitenberger)

La marge commerciale de la distribution suit une tendance à la hausse pour le beurre et d'autres produits laitiers. (S. Leitenberger)

Le rapport est consultable sur le site internet de FranceAgriMer.

Source Réussir Lait Septembre 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires