Produits d'hygiène. : La filière de collecte des emballages se met en place

Annick Conté

La collecte des emballages vides de produits de nettoyage et de désinfection du matériel de traite et des produits d'hygiène de la mamelle a été lancée le 1er avril dernier. Ces produits représentent 95 % des produits d'hygiène des éleveurs laitiers. « Fin août, la moitié des distributeurs de ces produits sont engagés dans la filière, a annoncé Pierre Lépineau, DG d'Adivalor, le 16 septembre dernier au Space. D'ici la fin de l'année, on couvrira plus des trois quarts des emballages de ces produits. »

Attention à bien rincer les bidons pour éviter les brûlures

Adivalor gère l'organisation générale du dispositif, la récupération des emballages auprès des distributeurs et leur valorisation. Celles-ci sont financés via une éco-contribution versée par les fabricants (environ 2,5 centimes par kilo), dans le cadre d'une démarche volontaire (un pictogramme doit prochainement signaler sur les bidons l'adhésion à la démarche).
À charge pour l'éleveur de préparer les emballages qui doivent être soigneusement rincés (à l'eau chaude), égouttés et ouverts. Le distributeur organise la collecte dans des saches soit sur des plate-formes à des dates et lieux définis, soit directement à la ferme.
C'est le cas d'un certain nombre de laiteries (les laiteries assurent 60 % de la distribution) qui profitent du passage du camion. Un minimum de 500 kg d'emballages vides (correspondant environ à 10 tonnes de produits vendus) est exigé par Adivalor pour assurer leur récupération. Ce seuil pose problème aux petites entreprises qui doivent stocker les emballages de façon à ce qu'ils ne soient pas accessibles au grand public et à l'abri du soleil (façade nord).

Source Réussir Lait Octobre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires