Propositions européennes : Une «révolution» pour les producteurs de lait

Bruno Le Maire salue les propositions européennes pour le secteur laitier comme une « révolution » car elles permettront aux producteurs de se regrouper pour négocier les prix avec les laiteries et la grande distribution.

« C'est une révolution pour les producteurs de lait » en France et en Europe, s'est réjoui le ministre français de l'Agriculture, à l'occasion d'une réunion avec ses homologues français à Bruxelles.

Ces propositions de la Commission prévoient en effet « une modification du droit de la concurrence européen qui va permettre aux producteurs français notamment de mieux de s'organiser face aux industriels et à la grande distribution », a-t-il souligné.

En France, un tiers des producteurs de lait pourront ainsi se regrouper pour négocier collectivement les prix, alors qu'ils ne le peuvent pas aujourd'hui, sauf à devoir rejoindre des coopératives, souligne Bruno Le Maire.

Cela équivaut à 5 millions de tonnes de lait, soit la production de tous les producteurs de lait bretons : « S'ils le souhaitent, les 18.000 producteurs de lait bretons pourront se regrouper pour négocier collectivement les prix ».

Rappelons qu'en France, la loi de modernisation de l'agriculture (LMA) du 27 juillet 2010 prévoit déjà la généralisation des contrats écrits pour la prochaine campagne(le 1er mars 2011 pour les fruits et légumes et 1er avril pour le lait).


Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires