Redistribution des aides : Simulations de l'Inra : un effet positif de 2 % pour le lait

D'après les simulations(1) de l'Inra publiées le 19 mars, la redistribution des aides entraînerait, en moyenne nationale, une augmentation du revenu des exploitations laitières de 2 % (2). Il existe cependant de fortes variations selon les systèmes et les régions. Les éleveurs de bovins herbagers (moins de 10 % de maïs dans la SFP – 18 900 exploitations) (3) enregistrent une augmentation du montant total d'aides directes de 5700 euros par exploitation, soit une hausse de 22 % avec un revenu qui progresse de 23 %. Les exploitations laitières(3) avec plus de 30 % de maïs (19 800 exploitations) perdent 3 % de revenu contre 6 % pour les exploitations diversifiées (29 700). Les exploitations laitières d'Auvergne (+30 % de revenu) et de Franche-comté (+28 %) sont parmi les plus grandes bénéficiaires.
Pour les éleveurs de bovins viande spécialisés, le gain est plus faible que celui des exploitations laitières et ovines situées en zone herbagère : le montant total des aides directes augmente de 2000 euros par exploitation, soit +5 % avec un revenu en hausse de 8 % en moyenne. La baisse du revenu est particulièrement forte dans les régions où l'activité bovine est associée aux grandes cultures. Au contraire, en Limousin par exemple, ces exploitations sont gagnantes du fait de la nouvelle prime à l'herbe et de la revalorisation de l'ICHN.

Moins 5900 € en grandes cultures

Quant aux producteurs de grandes cultures, ils enregistrent une diminution du montant total d'aides directes de 5900 euros en moyenne nationale, soit une baisse de 16 % pour un revenu qui diminue de 17 %.

(1) sur les données du réseau d'information comptable agricole 2007.
(2) 90 500 exploitations laitières en 2007.
(3) Otex 41 bovins-lait et Otex bovins lait-elevage et viande.

Source Réussir Lait Elevage Avril 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires