Traitement des animaux : Ce qu'autorise le cahier des charges bio

Annick Conté

« La limite du nombre de traitements allopathiques n'en est plus une en tant que telle dans le nouveau cahier des charges européen bio, en vigueur depuis le 1er janvier 2009 », a expliqué L. Guiouillier, vétérinaire en Mayenne, lors des journées des GTV (Groupements techniques vétérinaires) en mai dernier. Si ce cahier des charges proscrit tout traitement systématique préventif allopathique (antibiotique notamment) et interdit toute substance destinée à stimuler la synchronisation les chaleurs, « à aucun moment il ne proscrit l'utilisation de médicaments conventionnels ». Le règlement stipule toutefois que tout animal malade doit être soigné de préférence avec des produits phytothérapiques ou homéopathiques.

Le délai d'attente est doublé en bio

« À partir du moment où des traitements allopathiques sont utilisés en bio, c'est sous la responsabilité du vétérinaire. » Le cahier des charges autorise un maximum de trois traitements allopathiques sur une période de douze mois (ou par cycle de production). Le délai d'attente est toujours doublé par rapport au délai d'attente légal ou, en l'absence, est fixé à 48 heures. La prescription des vaccinations, des antiparasitaires et des mesures des plans d'éradication obligatoire n'entrent plus dans le décompte des traitements. Le cahier des charges précise que la gestion de la santé en bio passe avant tout par la prévention sanitaire (conditions de logement, pratiques d'élevage, densité de peuplement…). Des pratiques telles que l'écornage sont autorisées à partir du moment où elles améliorent la santé, le bien-être, l'hygiène. Et les maladies doivent être traitées immédiatement pour éviter toute souffrance. Gare à tout ce qui est traçabilité. Chaque élevage bio est visité au moins une fois par an par un organisme certificateur.

Source Réussir Lait Juillet-Août 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires