Un canal pour gérer les dossiers sur le photovoltaïque qui ne trouvent pas d'issue avec EDF

Propos recueillis par Emeline Bignon - Réussir Lait Octobre 2012

Un canal pour gérer les dossiers sur le photovoltaïque qui ne trouvent pas d'issue avec EDF
Philippe Touchais, de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture.

L'assemblée permanente des chambres d'agriculture a créé une cellule nationale pour gérer les différends avec EDF sur le photovoltaïque. Témoignage de Philippe Touchais, juriste à l'APCA.

« Face aux retards de paiement et aux difficultés rencontrées par certains exploitants pour obtenir leur contrat d’obligation d’achat d’électricité par EDF, l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA) a créé, en accord avec EDF-OA, une cellule nationale de traitement de dossiers prioritaires. Celle-ci est opérationnelle depuis près d’un an. Concrètement, les éleveurs confrontés à un problème persistant et irrésolu malgré le recours à la plateforme téléphonique EDF basée à Lyon (08 91 70 01 30) peuvent contacter le conseiller énergie de leur chambre d’agriculture.
Une fois les difficultés clairement identifiées et le caractère prioritaire établi, le conseiller fait remonter les doléances de l’exploitant auprès de l’APCA. qui se fait le porte-voix des dossiers problématiques nécessitant une attention particulière. Cette cellule « court-circuite » en quelque sorte le canal habituel pour trouver des solutions aux exploitants ne parvenant pas à se faire entendre. Depuis un an, une centaine de dossiers ont été suivis prioritairement. Depuis 2010, avec l’augmentation du nombre d’installations, EDF est confonté à une demande exponentielle de contrats d’achat pour la production d’électricité photovoltaïque. Fin mars 2012, près de 230 000 installations étaient raccordées contre un peu plus de 10 000 fin 2009.
Par ailleurs, les évolutions tarifaires successives et la complexification du mode de détermination du tarif applicable ont entraîné des difficultés pour la procédure de paiement.

Accélérer le processus pour résoudre les cas en souffrance

Face à la dégradation de la situation, EDF et ERDF ont structuré leurs organisations et leurs moyens. Un outil pour établir sa facture en ligne et éviter des erreurs entraînant un temps de traitement plus long est notamment disponible sur le site www.edf-oasolaire.fr. Les conseils dispensés (avant tout adressés aux particuliers) ne font pas tout, mais ils permettent au moins d’éliminer les erreurs de base dans la facturation.
D’après EDF, la qualité du service facturation s’est grandement améliorée. Si 30 % des factures étaient réglées avec un retard de paiement supérieur à deux semaines en 2011, la proportion est passée entre 5 et 10 % avec un retard maximum de deux semaines. »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires