« Un jour, l’agriculture sera taxée pour ses émissions de carbone » affirme Michel Griffon

Costie Pruilh - Réussir Lait Janvier 2012

« Un jour, l’agriculture sera taxée pour ses émissions de carbone » affirme Michel Griffon
Michel Griffon, créateur du concept d'agriculture écologiquement intensive. © E. Bignon

Michel Griffon, président de l’association AEI (1), est intervenu lors d’une session de la chambre d’agriculture de Normandie, pour exhorter les agriculteurs à se saisir des questions environnementales, notamment  les émissions de gaz à effet de serre (GES).

« Aujourd’hui, l’agriculture est intensive en énergie, en capitaux et en éléments chimiques. On peut investir dans une agriculture intensive en mécaniques écologiques, poussés par les contraintes (impacts du changement climatique) et les opportunités liées au stockage du carbone. L’agriculture est la seule activité économique qui, à la fois émet et stocke du carbone. Un jour, l’agriculture sera taxée pour ses émissions. Déjà, aux États-Unis, le gouvernement projette d’instaurer une taxe sur les émissions de l’agriculture. L’agriculture doit trouver des leviers pour réduire ses émissions de GES et augmenter sa capacité à stocker le carbone, afin de préparer sereinement la future mise en place d’une fiscalité carbone en agriculture. L’agriculture a intérêt à entrer dans un schéma où elle produit des aménités environnementales qui lui sont rémunérées.Pour répondre aux remarques sur les attaques dont font l’objet les bovins, je dirais qu’en France, on a des prairies, qui émettent des GES si on les laboure. Au contraire, il faut conserver, voire étendre les herbages et y mettre des bovins. Notre avantage concurrentiel, c’est la qualité des produits, des paysages. Pour réduire les émissions des bovins, appuyons-nous sur la recherche. »

(1) AEI : Agriculture écologiquement intensive.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 7

phil 79

C'est la continuité dans l'abération technocrative allez encore un petit effort Messieurs les (sois disant)intello, vous finirez bien par les éliminés tous ces satanés agriculteurs?

Gaffal

Allez,pour ne pas polluer, mettez toutes les terres en friches et les agriculteurs au pole emploi !
Non serieux, l' agriculture c' est pea-nuts, face à l' extraction et à la consommation des carbones d' origine fossile...
Deja essayez de taxer les avions, pour voir !

jememare

bientôt il faudra retirer la photo synthèse des manuels scolaires pour que l'opinion soit d'accord du fait que les agriculteurs doivent payer cette nouvelle taxe carbone voulu par certains .

Dede12

CQFD: suffit de travailler intelligemment pour respecter la nature. Il faut donc rééquilibrer les revenus des éleveurs avec celui des céréaliers pour que chacun arrête de faire des co....des bétises. Je suis completement d'accard avec notre ami 18111980.

18111980

Michel Griffon a raison, le retournement des prairies induit l emission de GES, a quand une vraie environnementale sur la prairie au lieu de pseudo PHAE ou de vieux CAD???

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires